Aller directement au contenu principal

Les Pays-Bas, un pays qui va bien ?

MATIN PREMIERE | Mis à jour le lundi 13 mars 2017 à 7h35

  • Direction les Pays-Bas. C'est une semaine importante qui s'ouvre pour le pays. Les Néerlandais votent ce mercredi pour les élections législatives. Le parti populiste et d'extrême droite, le PVV, est dans le peloton de tête selon les sondages...

    Cette montée du populisme dans un pays à la légendaire tolérance... La tolérance made in Netherlands.... Dans les rues d'Amsterdam, c'est d'ailleurs le fil rouge d'une visite de la ville avec Wilma van Asseldonk est historienne de l'art... Les Pays-Bas seront les premiers à légaliser le mariage homosexuel.
    Les premiers à ouvrir des coffee shops ou encore à permettre l'euthanasie. ll y a donc ce contexte de tolérance. Et pourtant, le PVV pourrait devenir le premier parti du pays, avec un programme qui cible les musulmans, un programme anti-système, anti-europe et donc anti-Islam. Un discours qui fait mouche auprès de ses partisans.

    Les migrants passent avant nous, c'est ce que disent les gens

    C'est aussi qu'ils ne veulent pas payer pour les autres. Pourtant, les Pays-Bas, c'est un pays qui va bien. Pas d'attentats. Une criminalité qui baisse. Un budget dans le positif. Et un taux de chômage autour de 5 %... Mais ces chiffres-là, ils ne comptent pas pour certains électeurs. Les gens regardent : voilà ce que j’ai maintenant. Ce que j’ai le droit d’avoir. Ce que je voudrais avoir et ce que je reçois. Ça ne les intéresse pas ce que Monsieur Dijsselbloem, le ministre des finances ait écrit sur un papier ou dit à la chambre. Pour les gens, ce n’est pas la réalité. La réalité c’est qu’ils ne savent pas comment garder leur travail. Que leurs enfants ne peuvent pas s’acheter une maison. Quand ils trouvent un emploi, c'est un contrat temporaire. Les écoles deviennent plus chères... Et pour que vos enfants étudient, il faut obtenir un prêt. Ça c’est la réalité d’un électeur. Et non la réalité de monsieur Dijselboem et son budget.  Il faut dire aussi que la crise et les mesures d'austérité sont passées par là. Geert Wilders joue donc sur cet argument économique. Mais aussi l'argument culturel. Il faut, dit-il, préserver la culture néerlandaise. Et c'est sans doute ça, la force de son parti. Le PVV arrive à rassembler un éventail très large d'électeurs. Pour Koen Damhuis, chercheur en sciences politiques, voici le ciment de cet électorat.

    Pour défendre son combat contre l'islam, Geert Wilders s’affiche aussi comme progressiste

    Avec ce discours, il veut, dit-il, protéger les minorités: les femmes, les homosexuels. Un discours qui convainc peut-être certains... Mais dans ce bar gay d'Amsterdam, on n'a trouvé personne qui y croyait vraiment... A voir maintenant en faveur de qui la crise diplomatique avec la Turquie va tourner....
    Réponse mercredi...  Reportage réalisé avec Christian Masui et Annick Capelle

    Aline WAVREILLE

    Le + de Matin Première

    Direction les Pays-Bas. C'est une semaine importante qui s'ouvre pour le pays. Les Néerlandais votent ce mercredi pour les élections législatives. Le parti populiste et d'extrême droite, le PVV, est dans le peloton de tête selon les sondages...

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
    1000 caractères max
    Veuillez remplir le champ "Code de sécurité" en respectant les majuscules, minuscules ou les espaces.
  • Elections aux Pays-Bas
    Image précédente

    Elections aux Pays-Bas

    Tous droits réservés
    Image suivante
    • Elections aux Pays-Bas

      Elections aux Pays-Bas

  • Le + de Matin Première Direction les Pays-Bas. C'est une semaine importante qui s'ouvre pour le pays. Les Néerlandais votent ce mercredi pour les élections législatives. Le parti populiste et d'extrême droite, le PVV, est dans le peloton de tête selon les sondages...

Réécoutez nos émissions

Tous les podcasts