Aller directement au contenu principal

Faut-il craindre le retour des djihadistes belges?

MATIN PREMIERE | Mis à jour le jeudi 9 février 2017 à 10h02

  • 250 Belges sont encore en Syrie et en Irak. Qui sont-ils? Faut-il craindre leur retour en Belgique? On s'interroge ce matin avec Thomas Renard, chercheur à l'institut Egmont.

    Qui sont ces combattants belges?

    "Il y a une grande majorité d’hommes. Ce sont des jeunes, très jeunes parfois. Il y a un certain nombre de mineurs, y compris des enfants qui sont nés sur place."

    Faut-il craindre leur retour en Belgique? 

    "Il faut se demander s’ils vont tous revenir. Certains vont peut-être décider de se battre jusqu’à la mort et pourraient encore mourir lors des dernières batailles. Certains pourraient décider de migrer vers d’autres théâtres du djihad, en Libye par exemple ou d’autres terrains potentiels. Et un certain nombre d’entre eux pourraient, oui, revenir en Belgique."

    Comment sont-ils accueillis? 

    "Une procédure judiciaire est ouverte pour savoir ce qu'ont fait ces combattants lorsqu’ils étaient en Syrie et en Irak. Et ce, afin de déterminer si ils ont participé à des activités terroristes. Si c’est le cas, cette procédure judiciaire peut mener à la prison".

     

    "Outre la procédure judiciaire, l'autre question ce sont les intentions qu’ils ont une fois qu’ils sont de retour en Belgique. Est-ce qu’ils sont revenus parce qu’ils en avaient eu assez, parce qu’ils étaient traumatisés, dans un état mental de fatigue, ou est-ce qu’ils sont revenus avec des intentions de commettre des attentats, de recruter, faire de la propagande? Mais connaître leurs intentions, c’est évidemment beaucoup plus compliqué. D’autant qu’on peut les interroger, mais qu’on ne peut pas forcément se fier toujours à ce qu’ils disent."

    3 Questions à Thomas RENARD

    3 questions à Thomas RENARD, chercheur à l’institut Egmont, expert RTBF en terrorisme. La nuit de mardi à mercredi, une vaste opération policière a été menée par le parquet fédéral en Région bruxelloise. Onze personnes ont été interpellées et emmenées pour audition. Cette enquête s’inscrit dans la problématique de combattants potentiellement de retour de Syrie. Quel est le profil de ces personnes ? A-t-on des raisons de craindre leur retour en Belgique ?

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
    1000 caractères max
    Veuillez remplir le champ "Code de sécurité" en respectant les majuscules, minuscules ou les espaces.
  • 3 Questions à Thomas RENARD
    Image précédente

    3 Questions à Thomas RENARD

    Tous droits réservés
    Image suivante
    • 3 Questions à Thomas RENARD

      3 Questions à Thomas RENARD

  • 3 Questions à Thomas RENARD 3 questions à Thomas RENARD, chercheur à l’institut Egmont, expert RTBF en terrorisme. La nuit de mardi à mercredi, une vaste opération policière a été menée par le parquet fédéral en Région bruxelloise. Onze personnes ont été interpellées et emmenées pour audition. Cette enquête s’inscrit dans la problématique de combattants potentiellement de retour de Syrie. Quel est le profil de ces personnes ? A-t-on des raisons de craindre leur retour en Belgique ?

Réécoutez nos émissions

Tous les podcasts