RTBF La Première - Les Décodeurs RTBF

Aller directement au contenu principal

Les Décodeurs RTBF

Les Décodeurs RTBF

Présentation: Alain GERLACHE


Nous contacter

Aujourd’hui, la com’ est partout, de la pub aux médias en passant par le web. Personne n’y échappe et tout le monde s’y met : ministre, artiste, militant et même pape ou tout simplement internaute qui s’exprime sur les réseaux sociaux et apprend à y gérer son image et sa réputation. " L’homme est un animal politique parce qu’il est le seul qui a un langage ", disait Aristote. " La question n’est pas Que voulons-nous savoir des gens ? mais Qu’est-ce que les gens veulent dire d’eux-mêmes ? ", répond Mark Zuckerberg. De A à Z, le paradoxe de la communication. Autour d’Alain Gerlache, chroniqueurs et invités épinglent et décodent la place et le rôle de la communication dans l’espace public. Pour débusquer et comprendre les vrais enjeux économiques, culturels, sociaux et politiques.



Présentation : Alain Gerlache

Pas d'émission pour ce jour.

  • Emission du 26/02 - 10:00

    Les Décodeurs RTBF

    Partez à la découverte d'un satellite inconnu à bord d'un drone, explorez une forêt merveilleuse peuplée de créatures magiques ou, moins réjouissant, passez 23 heures de solitude dans une cellule de confinement. Toutes ces expériences, vous pouvez les vivre durant le festival de réalité virtuelle qui prend ses quartiers à Anima du 25 février au 5 mars. Jean-Louis Decoster, co-fondateur de l'agence Poolpio, à l'initiative de ce festival, viendra détailler le programme et le concept de l'événement !
    La science-fiction frappe aux portes du présent ! Ces derniers jours, plusieurs personnalités en vue se sont exprimées sur la question : faut-il taxer les robots ? Machines automatisées et algorithmes intelligents remplacent de plus en plus l'humain dans le monde du travail. Si bien que certains, Benoit Hamon et Bill Gates en première ligne, pensent qu'il n'est pas absurde de taxer ces robots. Nous en discutons avec Gilles Quoistiaux, journaliste à Trends Tendances.
    A l'heure où l'info en continu submerge le web et la télé, certains continuent à croire en un autre format de publication. C'est le cas du Moustique, l'hebdo qui pique, qui a fait peau neuve récemment. Jean-Luc Cambier, rédacteur en chef du Moustique, sera notre invité pour évoquer l'avenir des hebdomadaires.
    Notre volet politique ce dimanche est consacré aux prafistes. Les prafistes ? Les partisans de la PRAF attitude, l'attitude de ceux qui n'en ont Plus Rien A Foutre de la politique, qui s'en sont complètement détaché à force d'aller de désillusion en désillusion. C'est Brice Teinturier, le Directeur général de l'Institut Ispos, qui a donné un nom et une voix et ces désabusés de la politique dans son livre « Plus rien à faire, plus rien à foutre : la vraie crise de la démocratie » (Editions Robert Laffont). Il sera notre invité.

Articles liés

Plus d'articles

Commentaires

  • de Ed En effet, on peut être contestataire sans être raciste ou inculte.. on peut aussi détester la pollution, la guerre, la malbouffe, et le suprématisme occidental xénophobe insupportable et sa suffisance décomplexée.

    26-02-2017 10:56 | Répondre

  • de Pierre Marie MATHURIN Quand le Télé Moustique a cessé de donner les programmes radio, je l'ai largué. Le Soir et La Libre Belgique sont, je crois, les seuls organes de presse à parler de radio bien que La Libre soit seule à en donner les programmes. Certaines radios sont tellement... For-mi-da-bles ! Charline Vanhoenacker (Inter), Saskia De Ville(matinale de France Musique)... deux Belges à l'image de leurs radio respectives : for-mi-da-bles ! La Première de 10 à 11H le dimanche, Super !

    26-02-2017 10:44 | Répondre

  • de Moustique Bonjour monsieur. Nous avons en effet réduit puis abandonné les programmes parce que ce service ne nous semblait plus indispensable. En revanche, nous continuons régulièrement à parler de la radio, de ses contenus, de ses personnalités. Nous avons d'ailleurs par deux fois consacré un grand article à Charline Vanhoenacker. Peut-être donc à un de ces jours, via Moustique. Jean-Luc Cambier

    26-02-2017 11:54 | Répondre

Signaler un abus

Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
1000 caractères max
1000 caractères max
Veuillez remplir le champ "Code de sécurité" en respectant les majuscules, minuscules et les espaces.