RTBF La Première - Destination ailleurs

Aller directement au contenu principal

Destination ailleurs

Destination ailleurs

Présentation: Corinne BOULANGIER


Les acteurs du renouveau bâtissent notre avenir, bousculent l'ordre établi dans le passé et inventent le 21ème siècle. Dynamiques, hyper-connectés, ils accompagnent l'émergence des pays du sud et tentent de faire bouger les puissances historiques. Quelles sont leurs ambitions, leurs initiatives, leurs difficultés ? Ils rêvent le monde, le réinventent et nous emmènent. Destination… ailleurs. 



Présentation : Corinne Boulangier



 

Pas d'émission pour ce jour.

  • Emission du 14/01 - 17:30

    Destination ailleurs

    UN POTAGER DANS VOTRE BUREAU !
    Comment trouver du sens à sa vie ou dans son travail ? Toutes et tous, nous nous sommes déjà posé cette question au moins une fois dans son existence !
    Certains décident un beau jour de tout plaqué pour se lancer dans de nouveaux projets, c'est le cas de l'invité du jour Vincent Vandoorne. Il y a environ un an il quitte partiellement son entreprise, florissante pourtant et pour créer une coopérative un peu particulière : InCredible Company, une coopérative qui propose aux entreprises et aux employés de se lancer dans des potagers, des potagers bio, durables. InCredible Company initie le projet, accompagne et forme les employés en fonction des demandes et ces potagers permettent de réfléchir à ce que nous mangeons, à ce que nous produisons et créent également du lien social. Après quelques mois de gestation, le projet devrait prendre une nouvelle ampleur en février prochain. On plonge les mains dans la terre, la terre nourricière pour ce Destination ailleurs !

Articles liés

Plus d'articles

Commentaires

  • de ChristianS "L'innovation sauvera le monde"de l'économiste libéral NicolasBouzou est 1 très habile exercice d'enfumage de l'opinion publique car il feint de prendre en compte les risques liés au développement des technologies en se référant à ceux de l'histoire qu'il considère en partie avérés, tout en cherchant à"démontrer"à partir de ces mêmes exemples historiques que ces innovations ont in fine été bénéfiques pour l'humanité(malgré les dégâts collatéraux dus au changement).Sauf qu'on saisit assez vite lors de son interview, qu'il ignore bcp des problèmes écologiques et environnementaux actuels.Déjà, il n'évoque que les émissions de CO2 et le réchauffement climatique...alors qu'il ne s'agit que de l'arbre cachant la forêt du désastre écologique.Quid des graves pollutions(dont les déchets plastiques)et d'1 perte de biodiversité sans précédent ~extinction MASSIVEd'espèces?? Il occulte l'explosion démographique =>myriade de gens usant de techno destructrices

    20-11-2016 19:12 | Répondre

  • de Wil Tout à fait d'accord avec ce commentaire. Nicolas Bouzou est très critiquable au niveau du contenu écologique de son propos, il fait table rase du passé et renie l'histoire avec un argument totalement nul (je n'ai pas d'autre mot) : "C'était mieux avant [...] deux bêtises [...] : c'est faux et ca ne sert à rien" (dixit). Sa seule explication est la suivante : "Être persuadé que demain sera meilleur". La technologie a détruit beaucoup, continue de détruire et nous promet depuis tellement longtemps qu'elle va nous sauver que je ne vois pas comment ce serait possible aujourd'hui plus qu'avant et l'explication de Nicolas Bouzon et son "progressisme conservateur" ne m'a pas convaincu du tout. En quoi le progrès a donné plus de liberté ? Sur le point de vue politique, je ne m'exprimerai pas, il a survolé tout sans rien expliqué et donnant des conclusions beaucoup trop hâtives et son discours est trop néolibéraliste à mon goût. J'ai beaucoup de mal avec ce genre d'invité

    02-12-2016 16:37 | Répondre

  • de Anonyme Emission du 27/08/2016. Je suis une nouvelle fois affligé de la confusion entretenue entre abeilles au sens d'Apis mellifera (qui ne sont autres que des animaux d'élevage, sans plus d'intérêt que la vache ou le mouton) et biodiversité des pollinisateurs. Si vous voulez discuter l'état sanitaires des ruches en Belgique, votre invité est éventuellement le bon. Pour ce qui est de la biodiversité des Apiformes pollinisateurs, j'aurai posé un choix plus avisé et documenté. Il n'y a en tout cas aucune connection entre l'état sanitaire des abeilles de ruche et la biodiversité des Apiformes indigènes. Cet amalgame est vicieux et délétère en matière de protection de l'environnement et de la biodiversité.

    27-08-2016 19:19 | Répondre

Signaler un abus

Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
1000 caractères max
1000 caractères max
Veuillez remplir le champ "Code de sécurité" en respectant les majuscules, minuscules et les espaces.