Aller directement au contenu principal

'Guillermo Guiz a un bon fond', Bruxelles, du 17/3 au 29/4

07 mars 2017, 13:57 | FP
Guillermo Guiz est de retour au Théâtre de la Toison d'Or à Bruxelles ! Il nous raconte sa jeunesse anderlechtoise, le racisme, le sexe ou l’hypothèse (horrible) d’une absence des femmes sur terre !
'Guillermo Guiz a un bon fond', Bruxelles, 17/3 au 29/4  - Tous droits réservés ©

'Guillermo Guiz a un bon fond', Bruxelles, 17/3 au 29/4 - Tous droits réservés ©

Chroniqueur radio sur La Prem1ère tous les jeudis et sur France Inter dans l’émission de Nagui, Guillermo Guiz écrit également des chroniques pour Elle Belgique.

Cet ancien journaliste se lance ici dans le stand-up à l’anderlechtoise. C’est comme le stand up à l’américaine, mais avec un brin de second degré en plus et beaucoup de sincérité. 

.  - Tous droits réservés ©

. - Tous droits réservés ©

A travers les déboires de son enfance à Anderlecht, la vie avec son père et surtout ses mésaventures dues à son prénom, c’est un peu son parcours jusqu’à maintenant qu’il nous décrit avec une autodérision assumée, toute belge.

Il en profite également pour aborder des thèmes plus délicats comme la politique en Belgique ou le racisme.

 

Mais c’est bien cela qui fait la force de l’humour : on peut aborder tous les sujets et en faire ses choux gras à partir du moment où on les traite avec un minimum d’intelligence. C’est ce que Guillermo Guiz fait, avec une certaine irrévérence mais sans jamais être irrespectueux, une qualité qui mérite d’être soulignée.

Infos et tickets ICI !

Remportez vos places en participant à notre concours La Prem1ère, ICI !


________________

VIDEO pour un petit avant-goût du spectacle...

  • GUILLERMO GUIZ - J'ai un bon fond

__________________________________________________________________________________

 

 

Voir

Commentaires

Soyez le premier à commenter ce sujet !

Faire un commentaire

1000 caractères max
Veuillez remplir le champ "Code de sécurité" en respectant les majuscules, minuscules et les espaces.