Actualités

Hyacinthos ou Homme sur son lit de mort se transformant en fleur de Thomas Urban

Cette semaine, dans le cadre de La Collection RTBF,  Xavier Ess a choisi de suivre Thomas Urban qui avait été sélectionné en 2010. Jeune homme atypique s’il en est.

THOMAS URBAN :

Armé de ses feutres noirs, or ou argent, Thomas Urban revisite les grands maîtres de la peinture : Velasquez, Ingres, Titien .

Lors de l’ édition 2010 de La collection RTBF, il avait séduit le jury avec sa relecture baroque et chaotique des « Quatre cavaliers de l’Apocalypse » de Dürer.

Cette fois, Urban revient avec des scènes mythologiques comme « Hyacinthos ou Homme sur son lit de mort se transformant en fleur ». Verdict du jury ? Rendez-vous samedi soir à 22h55 sur La Deux.

Michael Dans dans Culture Club

Michael Dans, dans un jury à Liège

Le plasticien  MICHAEL DANS sera l’invité de LA COLLECTION RTBF dans CULTURE CLUB ce vendredi 20 avril 2012. Il faisait partie des jurys de pré-sélection à Liège, le 17 mars, à l’Académie royale des Beaux-Arts.

Pour rappel, les pré-sélections de La Collection RTBF font l’objet d’une série de 6 documentaires. Sans oublier la 7e émission consacrée au vernissage.

La première diffusion a lieu sur La Deux, les samedis à 22h45. Avec des rediffusions prévues sur ARTE Belgique et La Une le lundi qui suit et sur La Trois durant une semaine complète en mai.

Ce samedi 14 avril à 22h45 sur La Deux, ne ratez pas l’émission consacrée à la pré-sélection à Eupen.

Rediffusions le lundi 16 avril à 19h sur ARTE Belgique – à 23h sur La Une

Chaque émission de La Collection RTBF s’emploie à faire le portrait d’un panel d’artistes participants à l’opération. L’idée maîtresse étant de montrer le bouillonnement, l’envie de créer qui se manifeste aujourd’hui en Belgique. L’occasion aussi de découvrir des lieux, d’inciter le spectateur à pousser la porte des musées, à rendre accessible la démarche des différents directeurs au travers de leur programmation. A l’IKOB d’Eupen, deux personnalités du monde artistique belge étaient présentes pour amener un regard frais sur le monde de l’Art contemporain et pour questionner les candidats sur leur besoin d’expression : Jacques Charlier, démystificateur de l’art et de ses prétentions, qui a fait parler de lui en 2009 à la Biennale de Venise avec ses 100 sexes d’artistes censurés ; et Jerry Frantz, connu pour ses installations, qu’il fallait appeler « son excellence » car il revendiquait être le président de la République libre de Clairefontaine… Quant aux œuvres, le cerf semblait avoir la cote, décliné de diverses manières. Sans oublier la performance choc d’un collectif qui rue dans les brancards sur différents sujets : ici, en l’occurrence, le milieu culturel.

Fred and Mickey

Fred and Mickey de Niels Vaes

Avec son assemblage intitulé « Fred and Mickey », Niels Vaes a voulu confronter le monde constructif de l’art et la culture hooligan destructrice… Via ses recherches plastiques et ses plans inclinés, il a l’ambition de changer la direction de la balle. Il cherche en effet à créer un nouveau langage, en déstructurant cette fameuse culture de la violence à travers ses sculptures, peintures et diverses interventions. L’artiste est aussi capable d’influencer le jeu… dans le bon sens.

Le plongeur de Ianchelevici revisité !

Le plongeur de Michel Van Henten

C’est en visitant Liège et en s’arrêtant devant la statue du plongeur de Ianchelevici, que Michel Van Henten a eu l’idée de prendre le contrepied pour réaliser un plongeur beaucoup moins svelte et athlétique ! En effet, sculpteur sur bois, Michel Van Henten nous montre un plongeur en bien piteux état. A-t-il raté son plongeon ? Toujours est-il qu’il semble rafistolé de partout, la tête bandée et les membres dans le plâtre… Amusant clin d’oeil.