Un projet d’art contemporain participatif en différentes phases…

Mercredi 9 décembre 2009

La sélection parmi ces milliers d’œuvres, largement couverte par de nombreux programmes de radio et de télévision ainsi que sur les sites internet de la RTBF et de Canvas, se déroule en différentes phases : après la période d’inscription  (du 9 décembre 2009 au 15 janvier 2010) viennent les présélections et ensuite les sélections définitives provinciales pour l’exposition à Bozar.

Ci-dessous, vous trouverez un aperçu détaillé de ces phases successives :Canvas - La Collection RTBF

Appel à inscription : du 9 décembre au 15 janvier

Du 9 décembre 2009 au 15 janvier 2010 tout le monde (artistes professionnels ou amateurs, talents reconnus ou inconnus) peut s’inscrire à La Collection RTBF / De Canvascollectie via www.rtbf.be/lacollection ou www.canvas.be/canvascollectie ou encore au moyen du formulaire d’inscription disponible dans toutes les institutions participantes.

Les candidats peuvent s’inscrire dans une seule province de leur choix. Toutes les formes d’arts plastiques sont les bienvenues. Vous trouverez plus de détails à ce sujet dans le Règlement et sur les sites internet.

La Collection RTBF/ De Canvascollectie veut faire tomber les barrières : de nombreux artistes hésitent à montrer leur travail ou à s’exposer aux commentaires. Avec son slogan « Votre travail nous intéresse », le projet a pour but de motiver un maximum d’artistes à s’inscrire et à montrer leur travail. La Collection RTBF / De Canvascollectie représente une opportunité pour tous ces artistes de recevoir des feedbacks de la part de professionnels du secteur.

Présélection par province – à partir du 6 février

Les présélections se déroulent à partir du 6 février 2010. Un musée ou un centre culturel par province collabore avec La Collection RTBF / De Canvascollectie. Les artistes se sont inscrits dans l’un de ces musées ou centres culturels via les sites www.rtbf.be/lacollection ou www.canvas.be/canvascollectie et viennent y présenter leur(s) œuvre(s) (maximum 3 œuvres par artiste).

Une équipe d’experts évalue leur travail sur place et dialoguent avec les artistes.

Pour voir les dates et lieux des sélections provinciales, cliquez ici.

Sélection définitive par le Jury National – mai

Un Jury National opère une seconde sélection après les présélections provinciales. Ce jury, composé des plus éminents représentants du monde de l’art contemporain (artistes, curateurs, spécialistes, …) est recruté dans les trois régions linguistiques du pays. Ensemble ils choisissent, parmi toutes les oeuvres présélectionnées, un maximum de 300 oeuvres pour l’exposition La Collection RTBF / De Canvascollectie au Palais des Beaux-arts de Bruxelles (Bozar). Le nombre d’œuvres par province dépend de la qualité mais aussi du nombre de participants aux présélections dans chaque province.

En avril et début mai, Canvas rendra compte des présélections dans cinq programmes. L’accent sera mis sur les présélections en Flandre ; celles qui se déroulent dans les provinces francophones seront également prises en considération dans ces programmes. Durant cette même période, Eric Russon présentera des éditions spéciales de son programme sur la Une et sur Artebelgique, qui elles aussi rendront compte des  sélections dans les centres d’art de la Communauté française, avec chaque fois un petit chapitre sur ce qui se passe en Flandre. Enfin, pendant toute la durée de l’exposition, du 6 mai au 6 juin 2010, La Deux proposera un remontage des émissions en 4 documentaires, enrichis de portraits des lauréats.

La Collection RTBF – De Canvascollectie – à Bozar – mai/juin

La Collection RTBF / De Canvascollectie est une collection exceptionnelle d’oeuvres d’art qui va au-delà des notions de discipline, de noms, d’âges et de frontières provinciales. L’exposition à Bozar ouvre ses portes le jeudi 6 mai 2010. Le public peut venir visiter la collection durant un mois complet (jusqu’au dimanche 6 juin). La Collection RTBF / De Canvascollectie ne se déroule pas seulement à Bozar mais est également présente en télévision et sur internet.

Durant le mois de mai, les émissions de la RTBF et de Canvas se consacrent à l’ouverture de l’exposition et proposent au spectateur de découvrir un certain nombre des artistes participants, au travers de portraits d’artistes. Les programmes mettent également les artistes exposés en contact avec le secteur artistique professionnel (critiques, curateurs d’expositions, collectionneurs, artistes, …).

Plus d’informations se trouvent sur les sites internet www.canvas.be/canvascollectie et www.rtbf.be/lacollection. A cette occasion, ces sites sont enrichis de contenu incitant les visiteurs à participer : ainsi ils peuvent par exemple, faire connaissance avec le travail des institutions partenaires; grâce à une fenêtre vidéo sur leurs sites internet, de nombreux extraits d’archives concernant les arts plastiques sont également rendus accessibles… La galerie on-line permettra non seulement de voir toutes les oeuvres exposées mais aussi toutes les créations retenues lors de la présélection.

Les prix de la Collection

Finalement, une émission Live commune RTBF & Canvas aura lieu fin mai pour la remise des prix.
Les artistes de l’exposition concourent également pour quatre prix prestigieux. Trois d’entre eux sont choisis par un jury professionnel éminent composé des directeurs ou des commissaires d’expositions des 9 institutions partenaires et de Bozar : le Grand Prix de la Collection RTBF / De Canvascollectie d’une valeur de 10.000 € et les Prix du Jeune Artiste Plasticien des deux parties du pays. Du côté flamand, le Prix KBC récompense le gagnant avec une exposition d’un mois dans la Tour KBC d’Anvers. Du côté francophone, la CBC attribue un Prix du Jeune Artiste Plasticien d’une valeur de 3.000 €.
Le Prix du Public est de 6.000 € : Tous les visiteurs de l’exposition à BOZAR sont invités à faire connaître leurs 3 œuvres favorites. Durant la troisième semaine de l’exposition, les visiteurs on-line peuvent faire leur choix parmi les 5 œuvres les plus populaires de l’exposition. L’artiste qui, à la clôture du vote, a le plus de voix, remporte le Prix du Public.

Catégorie(s): Archives 2010

Mots-clefs : , , , , ,

57 commentaires sur “Un projet d’art contemporain participatif en différentes phases…”

  1. Ghislaine Renard dit :

    Je ne suis pas assez douée pour participer à une sélection, mais j’aime l’art contemporain.
    De toute façon, j’habite plus près de l’Orangerie du Château de Seneffe que de Jodoigne ou Namur. Je suis déjà allée à Namur, mais jamais à Jodoigne.
    Ghislaine

  2. christel dit :

    je me suis inscrite…
    je n’ai pas reçu de news
    en retour
    pouvez-vs me répondre si il reste
    des places pour les candidatures?
    merci

  3. Defosset Viviane dit :

    je voudrais m’inscrire Comment procéder?
    J’ai une expo actuellement à La Girafe rue notre seigneur 14 1.OOO Bxl
    voir sur face book
    thème de cette expo Fleurs, Femmes Femmes-Fleurs jusqu’au 24/O1/10

  4. Groensteen dit :

    Bonjour,

    Je me suis inscris comme candidat. Cependant, je n’ai toujours pas de confirmation de ma candidature par mail. Est-ce bien normal.

    Bien à vous,

    Bruno Groensteen

  5. Bonjour,

    Je trouve votre initiative très intéressante. Elle va permettre à des personnes restées dans l’ombre, par manque de confiance en elles, d’être valorisées pour leur créativité… qu’elles sont peut-être les seules à se reconnaître et à d’autres …de devenir plus modestes.
    Quant à savoir ce qu’est exactement l’art dit « contemporain » c’est un vaste programme.
    Merci de permettre à tout un chacun de rêver.

    Bonne chance à tous ! L’essentiel pour moi est de participer pour l’ART et je suis heureuse d’être là. La sélection ne pourra être que subjective comme le sont les goûts et les couleurs mais elle me permettra d’être confrontée en tant que peintre aux regards d’experts…brr..qui me permettront d’évoluer.

    A bientôt !
    Nicole

  6. Laude Pochet dit :

    je trouve cette initiative intéressante , mais comment choisir dans une « production » foisonnante dans différentes techniques … ? quand , comme tous , on n’a pas qu’ »une facette » à montrer…?
    ici , par contre, il semble de ce que j’en ai lu (1ière page: je vais aller voir + loin ) que beaucoup de réfractaires ont donné leur avis (sauf une personne qui a répondu, et avec qui je suis d’accord) et que plusieurs « artistes maudits »(qui se croient) donnent leur avis …à moins qu’ils ne soient pas créateurs …!
    pour ma part, même si ça ne « changerait » pas ma perception de mon travail et de son évolution : il y a des « suggestions » qui font avancer.
    Et , ça ne me ferait aucun mal de faire partie de la sélection et d’en être « subsidiée » …
    y’a pas de mal à se faire du bien !…

  7. alexis dit :

    Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude. Une société qui supporte d’être distraite par une presse déshonnorée et par un millier d’amuseurs cyniques,décorés du nom d’artistes,court à l’esclavage malgré les protestations de ceux-là mêmes qui contribuent à sa dégradation. Propos d’Albert Camus.Aout 1951!

  8. bonjour

    et merci de votre initiative

    débuter un lover de soleil sur michel berger et « quelques mots d’amour »
    en se re (questionnant sur le tsang de l’art conteporain) mémorant le langage des papillons vers les étoiles n’est pas dose sample ni nomore simple bath
    waroom niet probeert
    aucune musique au monde ne saura remplacer quelques mots d’amour (d’après michel b)

    glossaire art contemporain culture

    art mise en péril
    contemporain éternité
    culture pgcd : naissance souffle star(amour -vide – plein) mort souffle end
    le reste de la dialectique une grammaire de cri un () comme ils disent ici
    pulsion cardiaque

    jazz bilzen amougies magma fusionnel « je suis vingt ans »
    de yes au led en passant par franck zappa deroll adams et adamo
    des perles de suies sont venues de ces étoiles pour arracher de nos gorges
    l’âcreté ambiée de nos lastiers sevrages

    allez zeg
    nous sommes tous cons en porains
    nous sommes de tous les temps
    de toutes les lattidues
    du même zoo du même férré
    hain léo? « contine comme ça » samuel hall disait alain bash
    VOUS EMBRASONS NOUS APPROXIMATIVEMENT MOINS LE QUART KOLLECTIF
    ET SON FER DE DANSE « KAYAK AT ALL » (espèce de boat hall livre)
    francis florian jacques flament inliackoch porteur projet drummer poète tyrolien à tempes partielles (all mistakes included)

    • Elo dit :

      Bien! Original, j’ai envie de dire…
      Et si d’aventure quelques lettres ou mots changeaient de place,
      le message serait tout autre…

      A voir peut-être…

  9. robert jacques dit :

    seriez-vous assez aimable pour m’envoyer sur mon mail
    robertjabert@gmail.com une réponse,car je me suis inscrit
    le 10/12/09 et je ne sais pas ci mon inscription a bien
    été enregistrée en vous remerciant, jacques robert

  10. olivier pé dit :

    Ben voyons, vous pensez vraiment que tous les artistes rêvent d’exposer aux beaux-arts ? Que tous les artistes ont nécessairement pour ambition d’être médaillés, d’intégrer les ordres ou de jouer le jeu du clergé et de la noblesse culturels ? Vous ne trouvez pas cela pathétique, parfois, cette politique de cour, de ruée vers l’or, d’image, de foire aux bestiaux, d’artiste de compétition, de prestige et de psychotechniciens condescendants… ? Allons donc, si ce qui vous motive est plus simplement le cheminement d’une oeuvre cohérente et sensée, cette invitation vous paraîtra peut-être bien dérisoire et prétentieuse, cette projection vaine et de surcroît absolument déplacée, à moins que le snobisme ne soit aussi pour vous un art majeur.
    « Votre travail nous intéresse »… peut-être, mais vous n’intéressez pas tout le monde.

    O.P.
    Liège

    • caffonnette dit :

      Si ce genre de manifestation vous contrarie pourquoi vous donner la peine d’y répondre ? personnellement montrer mon travail, avoir des avis et éventuelement gagner un prix je trouve ça plutôt exitant ! Et je ne vois pas ce que cela changera à la qualité ou la médiocrité de mes créations! puisque en tout état de cause on est là dans la plus totale subjectivité….. Bon vents à vous… Didier.