Actualités

Peintre-plasticien espagnol né en 1958, Angel Vergara vit et travaille à Bruxelles. C’est d’abord en tant que « Straatman », nom sous lequel il réalise des interventions dans la ville, qu’il se fait connaître. Caché sous un drap blanc, il dessinait en temps réel ce qui se passait autour de lui. On l’a retrouvé ensuite dans des performances où il perturbait les contextes culturels officiels, déguisé en roi ou transformant sa galerie en bistrot.

Angel Vergara place la pratique de l’installation, de l’environnement, de la performance et de la vidéo dans le prolongement de la peinture. Il a été choisi pour représenter le Pavillon belge de la Biennale de Venise 2011, pour laquelle il avait choisi comme commissaire d’expo le peintre flamand Luc Tuymans.

Tous pour l’art ! en tournage à Bruxelles

iMAL accueille le tournage de la Master Class « Tous pour l’art » produit par Arte et ZDF et conduit sous la houlette de Angel Vergara.

Les 7 participants (dont Stéphanie Kerkaert) devront réaliser une performance dans l’espace public. Trois équipes seront formées. Trois caméras seront mises à leur disposition ainsi qu’un budget de 50 euros par candidat pour l’accessoirisation.

Le temps de réalisation : 1h ;

La durée de la performance : maximum 15 minutes ;

La performance sera filmée ou photographiée par le partenaire de l’équipe ;

Le candidat aura une heure pour monter les images filmées avec le concours d’un monteur ;

Le film ne pourra pas dépasser 1’30″ ;

L’ensemble de ces performances se fera dans un périmètre qui va du quartier Arts-Loi jusqu’à la Grand Place, en passant par le parc royal, la galerie Ravenstein, la gare centrale, le Mont des Arts et la place de l’Albertine.

Ensuite, en partant de leur film de 1’30″, les candidats devront réaliser une oeuvre personnelle apportant une dimension plastique.

Et pour finir, ils devront réaliser une mini expo et un vernissage pour leur travail dans l’espace d’iMAL.

La Master Class sera clôturée par une exposition des projets des participants le temps d’un vernissage, le mercredi 13 juin 2012 à 19h.

Adresse du jour : iMAL

Center For Digital Cultures And Technology

30, Quai des Charbonnages – 1080 Bruxelles

Tous pour l’art ! les 3 artistes allemands

Sebastian Mejia est né en 1980 à Cali en Colombie. Il a suivi des études artistiques à l’université Javeriana de Bogota. Il est également diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Dresden. Il a déjà exposé à Dresden, Berlin, Düsseldorf et Leipzig. Il participe cet été au balzerARTprojects de Bâle. Les objets, installations, photographies, vidéos de Sebastian Mejia sont expérimentales. Ses derniers travaux abordent la problématique de la mondialisation. Il est particulièrement préoccupé par les dichotomies culturelles qui existent entre les états riches et les pays en voie de développement. Sa réflexion reflète la réalité politique de notre temps.

Elina Solomonov est née en Russie, a grandi en Allemagne et est basée actuellement à Londres. En tant qu’artiste et designer graphique, elle aime créer quelque chose de beau mais pas pour autant lisse. Une touche de surréalisme est intégrée dans presque tous ses collages faits main. De par sa passion pour la vidéo et la musique, elle transfère souvent son goût pour le collage dans de petites animations. La plupart du temps, ce sont des couleurs et des sons qui la touchent. Cela peut être une conversation ou la manière dont le soleil éclaire une personne. Ou tout simplement l’odeur de l’air après une forte pluie…

Ismaël Dua est entré à l’Académie des Beaux-Arts de Munich en 2007. Dans ses installations, il joue avec le format Din A4, éparpillant des feuilles roses au sol (Tapis social), les suspendant autour de l’Académie de Bologne pour dénoncer la standardisation de l’enseignement artistique dans les institutions européennes (Terrasse). Il est également l’auteur d’excursions architecturales ajourées, jouant avec la lumière et la couleur (Panarticum).

Tous pour l’art ! : les 3 artistes français

C’est au Palais de Tokyo à Paris que les trois membres du jury, Caroline Smulders (créatrice de I love my job), Sydney Picasso (auteur, conservatrice et membre de différentes sociétés) et José-Manuel Gonçalves (directeur du 104 à Paris) ont sélectionné trois artistes parmi les 30 pré-sélectionnés susceptibles de participer à la master class à Berlin.

Lyes Hammadouche est étudiant aux arts décoratifs de Paris dans la section Art et espace M1. Pour lui, l’Art est le moyen absolu de communication. Il a présenté un travail intitulé 60′. 60 trotteuses accrochées au mur, chacune affiche une seconde de plus que la précédante. Il en résulte un mouvement de balayement du temps qui parcourt les 3 mètres et demi d’horloges côte à côte.

 

Jérôme Galvin est un mélange entre artiste et artisan. Volumes, céramique, gravure, peinture, modelage, tournage, travail des surfaces, installations, gestes, improvisations, puis réflexion, patience, sont ses moyens d’expression. Il a présenté une céramique intitulée A4M-GV1 (A quatre mains-Galvin, Verdier 1). Pendant un an, son amie et lui se sont échangés des fragments pour que chacun les intègre dans une nouvelle composition. Ici, une forme organique et une forme minérale qui se fait engloutir petit à petit.

 

 

 

Alice Mulliez utilise comme médium de prédilection la matière alimentaire. Ses réalisations oscillent entre objets de consommation et oeuvres d’art. Pour elle, la matière alimentaire, intemporel objet de palisir, est nécessaire à la vie comme réponse à une société où tout s’avale et se digère de plus en plus vite. La sculpture qu’elle a présentée était faite de sucre glace et cristallisé, de blancs d’oeufs, et ressemblait à une ammonite enfuie dans le sable.

 

 

ARTE tourne en mai et en juin 2012 une série de six épisodes autour de la question « Qu’est-ce que l’art contemporain ? ». Huit candidats ont été sélectionnés pour y participer (2 Belges, 3 Français, 3 Allemands). Cette master class est animée par des artistes de renom. L’appel à participation était ouvert à tous : jeunes artistes, étudiants, autodidactes. Un jury international, composé de professionnels du monde de l’art contemporain, a sélectionné les huit participants. Au cours de cette master class, les candidats réaliseront, sous la houlette d’artistes confirmés, une série d’exercices créatifs. Le jury sera présent pour guider et discuter le travail des huit participants. Ces émissions permettront aux téléspectateurs de suivre au plus près la sélection des candidats, la création artistique, les argumentations du jury et les critères d’évaluation d’une œuvre d’art contemporain.

Les  Belges : Stéphanie Kerkaert (voir article précédent sur les prix de La Collection RTBF) et Meggy Rustamova (pour des raisons personnelles, s’est retirée du projet).

Les Français : Lyes Hammadouche, Jérôme Galvin, Alice Mulliez

Les Allemands : Ismaël Dua, Sebastian Mejia, Elina Solomonov

Toutes les infos se trouvent sur le site www.arte.tv/touspourlart