2037 : à la rencontre de la voiture du futur

2037 : à quoi ressemblera la voiture du futur ?
4 images
2037 : à quoi ressemblera la voiture du futur ? - © JC WILLEMS

C'est une constante dans les films de science-fiction : on imagine toujours les voitures comme des engins volants. Pourtant, dans vingt ans, il y a fort à parier que les véhicules seront toujours campés sur leurs roues, probablement au nombre de quatre ! Car en sachant qu'un modèle est remplacé tous les six ou sept ans, voire plus, cela ne laisse plus beaucoup de temps pour révolutionner les déplacements. Bien sûr, de nombreuses entreprises, comme Airbus, travaillent sur des projets de voitures portées par des drones, mais entre les démonstrateurs technologiques et les versions de série, il y a un pas bien souvent difficile à franchir.

 

Autonomes et connectées

 

La tendance initiée il y a quelques années ne fait que se confirmer : nos voitures seront bardées de toujours plus d'électronique. Elles seront connectées entre-elles afin d'éviter un maximum d'accidents, mais aussi à d'autres appareils électroniques : un smartphone, une montre, ou un réseau domestique de domotique. Imaginer que la voiture détecte la fatigue de son conducteur ou actionne le chauffage de la maison n'est plus une utopie. Quant à la voiture autonome, elle continue son petit bonhomme de chemin. Toutes les marques, ou presque, travaillent ce concept, en partenariat avec des géants industriels et technologiques (Apple, Google, Microsoft...). Il devient inconcevable à présent d'imaginer une volte-face du secteur. De gré ou de force, la voiture qui roule toute seule sera une réalité dans vingt ans.

 

Avec quel moteur ?

 

Le temps où on avait le choix entre de l'essence et du diesel pour seuls carburants est bien révolu. Plusieurs pistes se développent en parallèle et chaque mode de propulsion semble avoir son domaine de prédilection. L'électricité est destiné aux courts trajets urbains, l'hydrogène équipera de plus gros véhicules, le gaz naturel peut remplacer avantageusement l'essence, et les modèles hybrides ou hybrides rechargeables sont idéaux pour les déplacements périurbains. De toutes façons, le futur de l'automobile sera toujours plus vert et moins polluant, donc moins "mazouté". Probablement plus cher aussi puisque toutes les technologies ont un coût qui se répercutera sur le consommateur final.

En 2037, les conditions de circulation ne devraient pas évoluer positivement. Il y aura sans doute plus d'embouteillages, plus de limitations de vitesse et plus de répression. C'est dans ce contexte qu'il faut envisager la voiture autonome silencieuse, capable de vous emmener d'un point A à un point B en toute sécurité. Ce qui n'empêchera pas les constructeurs de toujours proposer un mode de conduite manuelle, à l'ancienne, pour tous ceux qui veulent autre chose qu'un taxi personnel.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir