Transport en ambulance: 261€ pour 2,5 km... la note est un peu (trop) salée

Un transport en ambulance, surtout s'il est non urgent, ça peut coûter cher.  Très cher même si on n'est pas attentif à appeler l'ambulance la plus proche.  Une résidente d'une maison de repos de Verviers vient d'en faire l'expérience, bien malgré elle ...

Roza Weyers a récemment dû être hospitalisée en urgence au CHR de Verviers. L'hôpital se situe à 2.5 km de la maison de repos où elle réside. Mais quand il découvre les factures d'ambulance, son fils est pour le moins interloqué : la première, pour le transport en urgence vers l'hôpital, s'élève à 63€ - 31€ à payer après intervention de la mutuelle. Normal. Le trajet retour, non urgent cette fois, est lui facturé 261 €. Un grand écart qui amène pour le moins à se poser des questions ....

69 Km facturés pour un trajet de ... 2.5 km !

Alors le fils de Mme Weyers s'interroge sur cette différence de prix. En y regardant de plus près, il se rend compte que pour le trajet retour, entre l'hôpital et la maison de repos, on lui facture 69 km. L'ambulance venait en effet de Stavelot, à plus de 30 km de Verviers ! Or, il faut le savoir, c'est la totalité du trajet de l'ambulance qui est facturé au patient, depuis sont point de départ, jusqu'à son retour à sa base, ici en l’occurrence, Stavelot ! D'où la colère du fils de Mme Weyers envers le CHR, qui a commandé cette ambulance : il était possible de faire appel à une ambulance plus proche de l'hôpital estime-t-il, ce qui aurait engendré un coût beaucoup plus raisonnable. Il s'estime lésé par ce montant tout a fait excessif et parle de désinvolture de la part de l'hôpital. 

L'erreur est humaine

Le CHR le reconnaît, il s'agit bel et bien d'une erreur de l'hôpital. Mais il n'y a eu aucune intention de nuire précise le porte parole.   Le membre du personnel qui a commandé cette ambulance était nouveau et organisait un retour de patient pour la première fois. La personne ne s'est pas rendu compte que la société d'ambulance à qui elle a fait appel était basée à Stavelot. Elle ne s'est donc pas rendu compte non plus du surcoût que cela impliquait pour la patiente. Le CHR précise aussi que l'hôpital n'est pas tenu d'organiser le retour des patients vers leur lieu de résidence, il le fait pourtant très souvent et selon des consignes précises. Ainsi, il est demandé au personnel qui doit faire appel à une ambulance de d'abord vérifier à quelle mutuelle le patient est affilié - afin d'être sûr que celle-ci intervient bien dans les frais de transport en fonction de l'ambulance choisie. La deuxième règle est de faire appel à la société d'ambulance la plus proche afin de limiter les frais pour le patient. 

Remboursé !

L'hôpital ne manquera donc pas de rappeler aux membres du personnel les règles en la matière. Mais il s'est aussi engagé à rembourser à Mme Weyers une partie de la facture, la partie qui correspond aux kilomètres excédentaires parcourus.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir