Auto 5, Volvo: courroie cassée et lourdes conséquences

En ce mois d'octobre 2016, Eric se rend tranquillement en voiture à son travail lorsque la courroie de distribution casse. Le verdict est sans appel : le bris de courroie a provoqué de lourds dégâts. Un dépanneur et six semaines d'immobilisation plus tard, Eric peut récupérer sa Volvo S40 contre la somme de 300 euros. Mais ce qui est étonnant, c'est que quelques mois plus tôt, Eric avait confié à Auto 5 le soin de réaliser le gros entretien des 140 000 km. Jamais il n'a été précisé que la courroie devait être changée. Et pour cause puisque les deux bases de données sur lesquelles se base Auto 5 stipulent que ce changement doit intervenir à 240 000 km.

Eric contacte donc Volvo afin d'obtenir quelques explications quant à la casse prématurée, mais à sa grande stupéfaction, on lui confirme que le cahier des charges du constructeur prévoit bien un remplacement à 140 000 km.

A qui la faute ?

Eric retourne donc chez Auto 5 mais l'enseigne reste inflexible. Elle s'est basée sur ce qu'indique ses fournisseurs de données et estime n'avoir commis aucune faute. D'après elle, la responsabilité incombe à Volvo qui n'a pas prévenu les réparateurs indépendants d'un changement de périodicité.

Plutôt que d'accuser Auto 5, Eric devrait donc se retourner contre Volvo. Sauf que c'est bien chez Auto 5 qu'Eric est venu réaliser son entretien. Quant au fournisseur de données, il ne dit pas autre chose que son client. Il ne peut mettre à jour son logiciel que si les constructeurs jouent le jeu et communiquent toutes les données nécessaires. Et bien entendu, du côté de Volvo, on précise n'avoir rien à se reprocher dans l'histoire puisque le réseau officiel est bien au courant.

Signalons aussi que nous avons contacté d'autres garagistes indépendants qui, eux, disposent bien des données correctes. Il semble donc que tous les indépendants ne soient pas logés à la même enseigne ou que quelques bases de données sont plus fiables que d'autres...

Et la suite ?

Malgré les demandes d'Eric et de son épouse, Auto 5 refuse tout geste commercial à l'heure actuelle, précisant avoir travaillé correctement en fonction des données en sa disposition. Volvo estime n'avoir joué aucun rôle et les fournisseurs de données ne sont toujours pas à jour.

A moins d'une médiation qui déboucherait sur un accord, cette histoire de courroie trouvera probablement son épilogue devant les tribunaux ...

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir