Une imprimante 3D sauve la vie d'un bébé

C'est une attelle sur mesure, imprimée en 3D, qui a sauvé ce bébé dont la trachée s'était refermée
C'est une attelle sur mesure, imprimée en 3D, qui a sauvé ce bébé dont la trachée s'était refermée - RTBF
Rédaction RTBF

C'est une première dans le monde médical. Le petit garçon souffrant de graves problèmes respiratoires, des chercheurs américains ont imprimé une mini-attelle et l'ont directement implantée dans le corps de l'enfant. L'intervention s'est déroulée aux Etats-Unis, mais le logiciel est belge.

Kaiba, c'est le nom du petit garçon, le premier être humain a recevoir un traitement fabriqué par une imprimante 3D.

Six semaines après sa naissance, il n'arrivait plus à respirer, sa trachée s'étant refermée. Il souffrait en fait d'une bronchomalacie, une maladie très rare.

April Gionfrido, la maman du petit Kaiba confie avoir envisagé le pire : "On avait plus peur que jamais, on ne savait pas s’il s’en sortirait vivant ou s’il y avait des chances de le guérir."

Comme il n'y avait pas de traitement, des chercheurs du Michigan ont alors proposé d'utiliser une nouvelle technologie : l'impression en 3D. C'est donc une petite attelle qui est sortie de l'imprimante. Elle a ensuite été posée sur la trachée du bébé.

Une opération couronnée de succès, comme le confirme le chirurgien qui l'a réalisée : "Immédiatement après la pose de l’implant, le bébé a commencé à avoir un mouvement normal des deux côtés des poumons."

Aujourd'hui Kaiba a 18 mois. Et le bébé respire normalement.

Un logiciel belge

Si cette première médicale s'est déroulée aux Etats-unis, le logiciel qui a permis l'impression en 3D de l’attelle est belge. C'est une société flamande d'Heverlee qui l'a mis au point.

Le malade doit simplement passer un scanner, et le scan permet de dessiner la prothèse en trois dimensions et ensuite de l'imprimer en 3D.

L'impression prend une journée complète car la machine fabrique l'objet couche par couche, grâce à un rayon laser. Le matériau utilisé pour le bébé est soluble, et se dissoudra donc totalement dans son corps. L'avantage de cette technologie est qu'elle permet de réaliser des objets sur mesure.

Il y a quelques jours, on apprenait que l'impression en 3D pouvait servir à fabriquer des armes... On sait aujourd'hui que cette technologie peut aussi sauver des vies.

Nathalie Servais


Publicité

L'actualité en images




+ de vidéos