Aller directement au contenu principal

Une étude française le montre: les OGM sont hautement toxiques

SOCIETE | Mis à jour le mercredi 19 septembre 2012 à 11h17

  • L’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen, a mené des recherches en toute discrétion pendant deux ans, en nourrissant des rats au maïs transgénique. Résultat: un massacre.

    L'étude est publiée ce mercredi dans la revue américaine Food and Chemical Toxicology et reprise par Le Nouvel Obs.

    L'équipe du professeur a travaillé dans le plus grand secret, craignant des interférences de l'industrie. Les scientifiques ont récupéré des semences de maïs OGM NK 603, propriété de Monsanto, via un lycée canadien. Ils ont ensuite nourri deux cent rats avec des croquettes fabriquées avec les récoltes obtenues. Résultat, selon le professeur: l'hécatombe.

    Ainsi, les rats nourris avec le maïs transgénique traité ou non au Roundup, herbicide de Monsanto, ou alimentés avec de l'eau contenant de faibles doses d'herbicide, ont tous été victimes de lourdes pathologies au 13e mois de l'expérience. Chez les femelles, il s'agit d'explosions de tumeurs mammaires disproportionnées. Chez les mâles, le foie et les reins sont atteints d'anomalies marquées ou sévères.

    Les rats OGM ont deux à trois fois plus de tumeurs que les rats non OGM, quel que soit leur sexe. Au 24e mois, en fin de vie, 50 à 80% des femelles OGM sont  atteintes contre 30% chez les non-OGM. Et les tumeurs arrivent plus vite : vingt mois plus tôt chez les mâles, trois mois plus tôt chez les femelles.

    "Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l'ont fait", a affirmé le professeur Seralini. Selon lui, le NK603 n'a jusqu'alors été testé que sur une période de trois mois, une période trop courte pour détecter l'apparition des tumeurs. Quelques OGM ont déjà été testés à trois ans, mais jamais avec des analyses aussi approfondies.

    C'est la première fois, selon Gilles-Éric Seralini, que le Roundup est testé sur le long terme. Jusqu'à présent, seul le principe actif du Roundup sans ses adjuvants avait été testé plus de six mois. "Ce sont les meilleurs tests qu'on peut avoir avant d'aller tester chez l'homme", a dit le chercheur.

    "L'étude est dans la suite des études faites par le passé par le professeur Seralini. Mais celle-ci montre de façon plus forte, plus fondée scientifiquement, que le maïs OGM a des effets négatifs. Et que c'est lié au pesticide aussi. L'étude montre et confirme ce que nous disons depuis un certain temps, et surtout dans des effets à plus long terme. C'est dangereux parce que dans le modèle d'agriculture OGM, les deux effets négatifs sont combinés: plante OGM et pesticide", nous explique Maurice Losch, spécialiste OGM chez Greenpeace.

    La dangerosité du glyphosate, composant du Roundup, avait déjà été mise en lumière par des études indépendantes compilées dans un rapport de Greenpeace publié en 2011. Notamment, le rapport note que dans l'Etat argentin de Chaco, où les agriculteurs pulvérisent abondamment leurs cultures de soja et de riz OGM avec du glyphosate, les malformations à la naissance ont presque quadruplé de 2000 à 2009.

    Le professeur Séralini détaillera ses conclusions dans un livre à paraître: Tous cobayes!, chez Flammarion.

     

    RTBF

    À lire aussi

    Voir

    Derniers commentaires

    • de huni Il y a des tonnes de pesticides en stock dont on ne sait quoi faire. La principale raison pour savoir les écouler est de dénigrer les graines et semences OGM. Pour rappel, le but des OGM est de remplacer les pesticides,....

      22-09-2012 09:00 | Répondre

    • de Eliana Nous sommes tous des cobayes? Au Brésil personne n'est renseignée sur la dangerosité des aliments génétiquement modifiés,il doit avoir de plus en plus des cas de cancer "inexplicables" à cause du manque d'information et du laissez-faire.Le profit d'abord,la santé après?

      20-09-2012 14:02 | Répondre

    • de Alain Le problème est que ce chercheur n'est pas du tout objectif. Il est à nouveau dommage que la presse ne s'inquiète pas davantage de ses sources d'informations. Pour ceux que cela intéresse : Lire ceci en tous cas ... http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1404 et http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1614

      19-09-2012 21:22 | Répondre

    • de Free55 < si on admet que Gilles-Henri Séralini n'est pas indépendant et milite contre les OGM, la question doit aussi être posée à propos de ses critiques. Le HuffingtonPost rappelle que "l'AFBV réunit des scientifiques et des experts... ouvertement favorables aux OGM". D'après le site d'information, l'association a adressé pendant la campagne présidentielle une lettre ouverte aux candidats, où elle demandait "l'autorisation de procéder à des "essais de cultures de plantes génétiquement modifiées dans les champs à des fins de recherche"". En 2001, l'AFBV a été condamnée pour avoir diffamé Gilles-Eric Séralini, alors qu'il travaillait sur "les maïs transgéniques de Monsanto, remettant en cause leur innocuité. Leur parole est donc à prendre avec des pincettes" > http://www.rtbf.be/info/societe/detail_reactions-a-l-etude-sur-les-ogm-d-ou-viennent-les-critiques?id=7842145

      20-09-2012 18:34 | Répondre

    • de chris Vu les commentaires, pas grand monde les souhaites les OGM. Demandez-vous donc où est la démocratie? Essayez de contraindre les fermiers à achetez des semences stérile pour lesquelles il faut des produits pour que ça puisse pousser. Et ça dans l’intérêt de tous bien-sûr. Mais qui gouverne? et surtout pour qui?

      19-09-2012 20:12 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Les rats testés ont développé des tumeurs
    Image précédente

    Les rats testés ont développé des tumeurs

    AFP PHOTO CRIIGEN
    Image suivante
    • Les rats testés ont développé des tumeurs

      Les rats testés ont développé des tumeurs

    • Des scientifiques français ont montré que le mais OGM NK 603 est hautement toxique. Quid des autres ?

      Des scientifiques français ont montré que le mais OGM NK 603 est hautement toxique. Quid des autres ?

    • de huni Il y a des tonnes de pesticides en stock dont on ne sait quoi faire. La principale raison pour savoir les écouler est de dénigrer les graines et semences OGM. Pour rappel, le but des OGM est de remplacer les pesticides,....

      22-09-2012 09:00 | Répondre

    • de Eliana Nous sommes tous des cobayes? Au Brésil personne n'est renseignée sur la dangerosité des aliments génétiquement modifiés,il doit avoir de plus en plus des cas de cancer "inexplicables" à cause du manque d'information et du laissez-faire.Le profit d'abord,la santé après?

      20-09-2012 14:02 | Répondre

    • de Alain Le problème est que ce chercheur n'est pas du tout objectif. Il est à nouveau dommage que la presse ne s'inquiète pas davantage de ses sources d'informations. Pour ceux que cela intéresse : Lire ceci en tous cas ... http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1404 et http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1614

      19-09-2012 21:22 | Répondre

    • de Free55 < si on admet que Gilles-Henri Séralini n'est pas indépendant et milite contre les OGM, la question doit aussi être posée à propos de ses critiques. Le HuffingtonPost rappelle que "l'AFBV réunit des scientifiques et des experts... ouvertement favorables aux OGM". D'après le site d'information, l'association a adressé pendant la campagne présidentielle une lettre ouverte aux candidats, où elle demandait "l'autorisation de procéder à des "essais de cultures de plantes génétiquement modifiées dans les champs à des fins de recherche"". En 2001, l'AFBV a été condamnée pour avoir diffamé Gilles-Eric Séralini, alors qu'il travaillait sur "les maïs transgéniques de Monsanto, remettant en cause leur innocuité. Leur parole est donc à prendre avec des pincettes" > http://www.rtbf.be/info/societe/detail_reactions-a-l-etude-sur-les-ogm-d-ou-viennent-les-critiques?id=7842145

      20-09-2012 18:34 | Répondre

    • de chris Vu les commentaires, pas grand monde les souhaites les OGM. Demandez-vous donc où est la démocratie? Essayez de contraindre les fermiers à achetez des semences stérile pour lesquelles il faut des produits pour que ça puisse pousser. Et ça dans l’intérêt de tous bien-sûr. Mais qui gouverne? et surtout pour qui?

      19-09-2012 20:12 | Répondre

    • de Nicolas berthet Mdr quand le numero UN mondial en armes chimique s'occupe de la bouffe est devient numero un aussi . serait temps de se poser des questions à l'heure de la production massive de cercueils en plastique en sommes :-) (déjà 3 milliards de places) . Et le concitoyen lui contribue et le gouverne il ment (gouvernement) ..tss tss pas qu'un simple anagramme ...Nous vous occupez pas de vos pensions ils s'occupent de tout :-)))

      19-09-2012 17:00 | Répondre

    • de Ingénieur agronome Quelle soupe! Le titre de l'article est trompeur, il s'agit d'une étude menée sur la toxicité à un herbicide qui est utilisé en agriculture ... en aucun il s'agit d'une toxicité suite à l'ingestion d'un aliment dérivé d'une plante transgénique. Les lois de la nature ... on ne fait pas de procès d'intention à la bactérie Agrobacterium qui induit la transgénèse (insertion de gènes étrangers dans la plante) dans la nature. Bizarre, pourtant c'est un processus naturel! Quelle tristesse de voir comme les scientifiques sont mis hors du débat, le grand retour des dogmes! A se demander à quoi sert le dicours scientifique de nos jours.

      19-09-2012 16:58 | Répondre

    • de Didier Cher "Ingénieur agronome". Il faut parfois sortir la tête de son bocal. Il y a en effet de belles explications scientifiques qui illustrent les mécanismes OGM et peuvent faire penser qu'il n'y a pas de danger. Mais le débat est ailleurs. On ne parle pas ici de science, mais de son exploitation commerciale. Plus précisément, d'un groupe industriel hyper puissant, en centaines de milliards de dollars, mettant en oeuvre envers et contre tout, une stratégie criminelle (et le mot est très faible) planétaire, pour faire beaucoup d'autres milliards de dollar de profit. A titre d'exemple de la perversité de cette stratégie, il y a le fait de contraindre des agriculteurs pauvres à cultiver des semences OGM selon des techniques précises incluant d'office l'utilisation de pesticides. Le fournisseur de semences et de pesticides ne faisant qu'un.

      21-09-2012 09:05 | Répondre

    • de pierremalak L'homme est profondément inintelligent, extrêmement prétentieux et, cerise sur le gâteau, très ingénieux. Inintelligent, parce qu'il est le seul être à vouloir modifier, voire trafiquer son environnement. Alors même que l'intelligence, c'est avant tout, l'adaptation au milieu (et non l'inverse)... Prétentieux, car il croit pouvoir faire mieux que la nature ! Ce qui qui est le comble de l’imbécillité et la preuve de son incompréhension des dites "lois de la nature". Lois qui ne sont que celles de la physique et qui régissent toute évolution. Ingénieux - et c'est ce qui le rend réellement nocif - car il invente, mécanise, électronise ses inventions les plus délirantes, ce qui ne fera que précipiter sa fin inéluctable.

      19-09-2012 16:35 | Répondre

    • de abracadabra Par rapport à vous, je suis un OGM et permettez-moi donc de ne pas partager votre avis : par exemple, j'aime bien Bertrand Piccard et son Solar Impulse (je préférerais voler que marcher), je ne me fais soigner ni par des sorciers ni par des rebouteux (ce qui ne m'a pas encore porté malheur) et, ma fin étant certes inéluctable (à l'échelle individuelle aussi c'est en somme une question de réserve d'énergie), j'espère toutefois ne pas mourir comme une plante .

      19-09-2012 21:20 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Budget: l'incohérence des chiffres soulignés par la Cour des comptes

    23 novembre 2014, 11:06

    De Standaard le révélait ce samedi, la Cour des comptes a rendu un avis très sévère à l'encontre du projet de budget 2015 du nouveau gouvernement fédéral. Entre-temps, nous avons pu mettre la main sur ce rapport de l'institution de contrôle des...

  • La grippe aviaire détectée en Allemagne sur un oiseau sauvage

    23 novembre 2014, 10:49

    Une nouvelle souche de grippe aviaire a fait son apparition en Europe début novembre. Chez nous les volailles des professionnels doivent rester confinées et l'évolution du virus est suivie de près. Et hier en Allemagne, il a pour la première fois été...

  • Les Canariens manifestent contre la prospection pétrolière

    23 novembre 2014, 10:23

    Dimanche est une journée de mobilisation, aujourd'hui aux îles Canaries.Les Canariens s'opposent à des travaux de recherche de pétrole qui ont commencé depuis une semaine au large de l'archipel espagnol. Soutenus par le gouvernement local, il descendront...

L'actualité en images

39 ans en prison pour un mensonge

samedi 22 novembre 2014

Grippe aviaire : qui est touché ?

samedi 22 novembre 2014

Iran : impasse sur le nucléaire

samedi 22 novembre 2014

Dossier : Mafia du foot

samedi 22 novembre 2014

Enfants flamands : en cours debout

samedi 22 novembre 2014

Dossiers médicaux hackés

vendredi 21 novembre 2014

Météo 19h25

samedi 22 novembre 2014

Télé Cactus, épisode 5

samedi 22 novembre 2014

7 à la Une - Actu 2.0

samedi 22 novembre 2014

7 à la Une

samedi 22 novembre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Société

Vu sur le web

Dernière Minute