Aller directement au contenu principal

Un tableau de Magritte volé rendu par les voleurs car "invendable"

SOCIETE | jeudi 5 janvier 2012 à 18h43

  • Le tableau de René Magritte, L'Olympe, volé voici deux ans au Musée René Magritte de Jette a été rendu par ses voleurs. A cause du battage médiatique et de la renommée du peintre, ils n'avaient pas réussi à le vendre.
    Un homme a ainsi appelé le consultant travaillant pour l'entreprise d'assurances qui s'occupe de l'objet. Il lui a dit qu'il souhaitait lui rendre le tableau, parce que celui-ci était invendable. Cet homme, dont l'identité n'est bien sûr pas connue, a même refusé la récompense offerte pour la personne qui retrouverait le tableau...

    Les voleurs n'ont pas été retrouvés.

    Le tableau vaut entre 800 000 et 1 million d'euros.

    RTBF

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    On a retrouvé l'Olympia de Magritte

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      On a retrouvé l'Olympia de Magritte

  • L'Olympe de Magritte
    Image précédente

    L'Olympe de Magritte

    Belga
    Image suivante
    • L'Olympe de Magritte

      L'Olympe de Magritte

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Vu sur le web

Dernière Minute