Aller directement au contenu principal

Un navire fantôme dérive dans l'Atlantique, menace pour la sécurité

SOCIETE | Mis à jour le mercredi 20 février 2013 à 16h34

  • Avec des rats pour seuls passagers, le Lyubov Orlova, navire de croisière russe décrépit, dérive depuis près d'un mois dans l'Atlantique Nord, probablement en direction des côtes européennes, faute d'une police internationale capable d'intervenir.

    L'ancien bateau de croisière, construit en 1976, a quitté, vide, l'île canadienne de Terre-Neuve le 23 janvier. Pris en remorque, il devait rejoindre la République dominicaine où son propriétaire, un ferrailleur, voulait le faire déconstruire. Mais le câble qui le reliait au remorqueur s'est rompu dès le lendemain de son départ.

    Le remorqueur était lui-même en très mauvais état et a été rappelé au port de Saint-Jean-de-Terre-Neuve pour des inspections, livrant le Lyubov Orlova à la mer, tel un vaisseau fantôme. Les autorités canadiennes ne semblaient pas s'inquiéter outre mesure de son sort, avouant même lundi n'avoir aucune idée de sa localisation.

    Le navire d'une centaine de mètres de long s'est rapidement retrouvé dans les eaux internationales, sans feux, selon l'association Robin des Bois, ni balise de localisation, selon les autorités canadiennes.

    "L'épave dérive en pleine haute-mer et se retrouve dans une espèce de vide et de monstruosité juridique", dénonce Jacky Bonnemain, porte-parole de l'association écologiste, regrettant que les "eaux internationales n'appartiennent à personne".

    "Dans l’éventualité d’une collision, d’un naufrage ou d’une avarie, le Lyubov Orlova libérerait immédiatement ou à moyen terme des hydrocarbures, du pyralène (PCB) et autres liquides techniques toxiques, de l’amiante, des eaux de cale souillées, des néons au mercure et des déchets flottants non biodégradables", indique l'association dans un communiqué.

    Dans le cas d'un navire à la dérive avec des passagers à bord, la Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (Solas) pourrait s'appliquer, mais aucune convention ne prévoit d'action particulière dans le cas d'un navire vide, assure-t-il, disant craindre un accident "dans une zone où la densité du trafic maritime est forte" et une pollution, et appelant à la mise en place d'une "force internationale d'assistance et de sauvetage" pour le retrouver.

    Michel Quimbert, avocat spécialisé en droit maritime, estime qu'il revient à ceux qui sont responsables de sa dérive - la société de remorquage, l'Etat du pavillon, le propriétaire de l'épave, les assurances...- d'y mettre un terme, en l'absence d'une police internationale.

    Destination Irlande ?

    "Personne" ne peut contraindre les responsables de la dérive du navire à agir pour faire cesser le danger pour la navigation "si ce n'est leur propre intérêt", car si un accident devait arriver, ils ne manqueraient pas d'être poursuivis, estime-t-il.

    Mais, "en dehors des eaux territoriales, il est difficile" de les obliger à intervenir, explique l'avocat, également président du conseil supérieur de la marine marchande en France. "Il n'y a pas de police internationale et il n'y a pas de fonds international d'intervention" pouvant être mobilisé, assure-t-il, niant cependant l'existence d'un "vide juridique". "Le vide ne résulte pas du droit, il résulte du non-respect du droit".

    "Dans les eaux internationales, il n'y a pas d'autorité supranationale qui pourrait mettre un terme à ce danger", assure Sébastien Lootgieter, membre de l'Association française du droit maritime (AFDM), estimant cependant que l'Etat du pavillon devrait être compétent dans un cas similaire. Le Lyubov Orlova bat pavillon des îles Cook...

    L'ancien bateau de croisière russe, désormais considéré juridiquement comme une épave ou une simple coque, va ainsi continuer de dériver jusqu'à arriver, sauf incident, dans des eaux territoriales ou la zone économique exclusive (ZEE) d'un Etat, qui sera alors en mesure d'intervenir, ainsi que l'y autorise la convention des Nations unies sur le droit de la mer, dite de Montego Bay. Où ? Cela reste difficile à déterminer.

    "Ce serait très compliqué de prévoir sa dérive, car on n'a pas d'outils très précis à disposition", explique Christophe Maisondieu, chercheur à l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), assurant que le navire est soumis aux vents et aux vagues plus qu'aux courants. "Comme il est vide, il doit flotter relativement haut et avoir un petit peu moins de prise au courant", souligne-t-il. Le scientifique - qui assure avoir vu le navire il y a un an à Terre-Neuve dans un état "vraiment bien pourri"- juge cependant que le Lyubov Orlova devrait plutôt dériver en direction de l'Irlande, sans pouvoir dire combien de temps il lui faudra pour l'atteindre, s'il ne provoque pas d'ici là un naufrage.


    AFP

    Voir

    Derniers commentaires

    • de dme Un précédant ..... http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/04/06/97001-20120406FILWWW00344-usa-le-bateau-fantome-japonais-coule.php

      22-02-2013 13:26 | Répondre

    • de Michel G Vivement que le film sorte..

      21-02-2013 15:22 | Répondre

    • de tim02 Remake du "e vaisseau de l'angoisse" !

      22-02-2013 12:09 | Répondre

    • de alaindenamur puisque même le nouveau propriétaire ne semble pas s'en inquiéter , ce navire puisqu'il est quand même voué a la démolition il devrait pouvoir appartenir a la compagnie ou a l’état qui parviendrait a le localiser et le remorquer jusqu’à une destination finale en espérant qu'entre temps, il ne fasse pas de dégâts .

      21-02-2013 02:33 | Répondre

    • de cecile pierat C'est une Honte! C'est le genre d'évènement qui m'écoeure à un plus haut point! Comment des citoyens, des hommes d'états, des cadres, des hauts-responsables peuvent-ils rester à ce point indifférents à de futurs drames hautement prévisibles!? Attendons passivement que le drame ait lieu : morts humaines, animales, pollutions irréversibles... pour mettre combler le vide juridique!!! L'environnement et les êtres vivants valent bien peu de choses....

      20-02-2013 20:42 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Photo non datée montrant l'ancien navire de croisière russe  "Lyubov Orlova" à la dérive depuis près d'un mois dans l'Atlantique Nord
    Image précédente

    Photo non datée montrant l'ancien navire de croisière russe "Lyubov Orlova" à la dérive depuis près d'un mois dans l'Atlantique Nord

    Dietmar Hasenpusch
    Image suivante
    • Photo non datée montrant l'ancien navire de croisière russe  "Lyubov Orlova" à la dérive depuis près d'un mois dans l'Atlantique Nord

      Photo non datée montrant l'ancien navire de croisière russe "Lyubov Orlova" à la dérive depuis près d'un mois dans l'Atlantique Nord

    • de dme Un précédant ..... http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/04/06/97001-20120406FILWWW00344-usa-le-bateau-fantome-japonais-coule.php

      22-02-2013 13:26 | Répondre

    • de Michel G Vivement que le film sorte..

      21-02-2013 15:22 | Répondre

    • de tim02 Remake du "e vaisseau de l'angoisse" !

      22-02-2013 12:09 | Répondre

    • de alaindenamur puisque même le nouveau propriétaire ne semble pas s'en inquiéter , ce navire puisqu'il est quand même voué a la démolition il devrait pouvoir appartenir a la compagnie ou a l’état qui parviendrait a le localiser et le remorquer jusqu’à une destination finale en espérant qu'entre temps, il ne fasse pas de dégâts .

      21-02-2013 02:33 | Répondre

    • de cecile pierat C'est une Honte! C'est le genre d'évènement qui m'écoeure à un plus haut point! Comment des citoyens, des hommes d'états, des cadres, des hauts-responsables peuvent-ils rester à ce point indifférents à de futurs drames hautement prévisibles!? Attendons passivement que le drame ait lieu : morts humaines, animales, pollutions irréversibles... pour mettre combler le vide juridique!!! L'environnement et les êtres vivants valent bien peu de choses....

      20-02-2013 20:42 | Répondre

    • de RS quid de poser une balise GPS sur ce navire pourri par l'assurance de ou la société du remorqueur ?

      20-02-2013 20:20 | Répondre

    • de Asterix Ceci est un cas de figure qui démontre à quel point la mentalité des dirigeants du monde doit radicalement changer. Le cas de ce bateau fantôme ne sera sans doute jamais qu'une image pour inviter à alerter les esprits. Personne sinon quelques journalistes ne s'en seront alertés. Mais le mur de la civilisation, on va droit dessus.

      20-02-2013 18:45 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Vote obligatoire en Belgique: faut-il supprimer les sanctions?

    22 novembre 2014, 10:51

    C'était il y a six mois, à quelques jours près, nous nous rendions aux urnes pour le triple scrutin, européen, régional et fédéral. Dans le monde politique, essentiellement flamand, certains espèrent qu'il s'agissait-là du dernier scrutin pour lequel...

  • Erreur judiciaire: un condamné à mort libéré après 39 ans de prison

    21 novembre 2014, 22:11

    Aux Etats-Unis, cette incroyable erreur judiciaire : un condamné à mort a été libéré après avoir passé 39 ans derrière les barreaux. A l’époque, il avait été écopé de la peine capitale suite au témoignage d’un enfant de 12 ans. Un témoin,...

  • La montre connectée réussit-elle là où les Glass échouent?

    21 novembre 2014, 16:46

    Selon plusieurs études (Mddionline), le marché des "wearables" -ces objets que l’on passe au poignet- passera de 1,4 milliard de dollars à 19 milliards dans 5 ans. Le nombre de wearables technologiques a presque triplé entre 2011 et 2013. En unités...

L'actualité en images

39 ans en prison pour un mensonge

samedi 22 novembre 2014

Grippe aviaire : qui est touché ?

samedi 22 novembre 2014

Iran : impasse sur le nucléaire

samedi 22 novembre 2014

Dossier : Mafia du foot

samedi 22 novembre 2014

Enfants flamands : en cours debout

samedi 22 novembre 2014

Dossiers médicaux hackés

vendredi 21 novembre 2014

7 à la Une - Actu 2.0

samedi 22 novembre 2014

7 à la Une

samedi 22 novembre 2014

Toutes les vidéos de l'info

Vu sur le web

Dernière Minute