Un artiste peignant avec des cendres de victimes des Nazis pas poursuivi

L'artiste dit avoir ramassé des cendres au camp de Majdanek
L'artiste dit avoir ramassé des cendres au camp de Majdanek - EPA/MIROSLAW TREMBECKI POLAND OUT
Belga News

Une enquête en Suède sur l'utilisation par un artiste peintre de cendres recueillies dans un four crématoire d'un camp de concentration en Pologne a été classée sans suite, a-t-on appris de source policière mardi.

"L'enquête a été classée hier (lundi). Le délit a été commis à l'étranger et nous n'avons pas de preuves ici", a indiqué le commissaire de police Stefan Söderholm.

Le peintre, le Suédois Carl Michael von Hausswolff, a expliqué qu'il avait peint une aquarelle après avoir dilué dans de l'eau les cendres ramassées en 1989 au camp de Majdanek.

L'oeuvre était exposée dans une galerie de Lund jusqu'à lundi.

Mais le gérant, Martin Bryder, a décidé de mettre fin à l'exposition.

L'oeuvre, en noir et blanc, montre des coups de pinceaux verticaux dans un rectangle, censés évoquer selon la légende "des gens torturés, suppliciés, assassinés par d'autres gens lors de l'une des guerres les plus impitoyables du XXe siècle", expliquait M. von Hausswolff sur le site internet de la galerie.

Belga


Publicité

L'actualité en images




+ de vidéos