Aller directement au contenu principal

Trop "prolétaire" Blankenberge? La commune veut se défaire de cette image

SOCIETE | Mis à jour le jeudi 20 septembre 2012 à 9h49

  • Blankenberge en a assez : la station balnéaire a mis sur pied un plan marketing dont l'objectif est de se défaire pour de bon de son image de station "populaire", où les rues sont bondées de "Ronny" affublés de tatouages et de survêtements, rapportent jeudi De Standaard et Het Nieuwsblad.

    "La perception à l'égard de Blankenberge est erronée. Il existe une différence immense entre la façon dont les gens qui ne sont pas de notre ville perçoivent Blankenberge et la réalité", déclare le bourgmestre de la commune, Patrick De Klerck. "Ce n'était pas génial ici auparavant, je le concède. Mais les choses ont changé depuis longtemps".

    La ville a donc décidé de faire appel au Flanders District of Creativity, un think-tank des autorités flamandes, afin de corriger son image. Un plan marketing va être mis au point, pour mettre en exergue les atouts de Blankenberge.

    "Car nous en avons profondément assez de ces clichés, comme par exemple celui selon lequel nous serions une ville appauvrie, où seuls les touristes de classe sociale moins favorisée se rendent. Qu'il n'y a ici que des Anversois. Qu'il n'y a ici que 'Tien om te Zien' (une émission musicale, ndlr) ou de bêtes distractions. Celui qui pense encore ça ne connaît pas notre ville", s'insurge le bourgmestre.


    Belga

    Voir

    Derniers commentaires

    • de thierrybis Blankenberg est une sympathique station balnéaire à la belge, c'est à dire un panorama ravagé par tous les buildings construits, qui font de l'ombre sur la digue jusqu'à 15 heures; impossible de trouver une place de parking (attention : P.V. et enlèvement du véhicule à la clé). Sinon, c'est une ville où on trouve des vêtements super tendances en droite ligne d'angleterre et les rangées sur la plage à thème sont hyper sympathiques. Aussi quelques bistrots et restos assez spéciaux, un vrai plaisir. A part ça, le centre est vieillot mais ne dérange pas plus que ça. Je suis allé à Sangatte au mois d'août, c'est beaucoup plus ringard, mais aussi beaucoup plus naturel et calme.

      20-09-2012 17:11 | Répondre

    • de Jacques de JL je vous avoue que j'aurais peur de louer un bien pour y passer un séjour . Effectivemant c'est un peu la ville des anversois, et encore si ceux-ci parlaient correctemnt leur langue, au lieu de ce patois franchement un peu vulgaire comme tout autre patois Comment voulez vous éradiquer ce fléaut qui vous tient à la patte, depuis autant de temps. Toutefois j'admire la volonté du bourgmestre qui comprend très bien le problême. Je le félicite pour son courrage et lui souhaite de réussir dans son entreprise a vouloir rehausser la réputation de sa commune.

      20-09-2012 16:53 | Répondre

    • de guy62 moi je pensais qu'à Blankenberg c'était " niets om te zien " , la communication va-t-elle changer pour autant les touristes de cette ville ? l'augmentation des prix sûrement!

      20-09-2012 15:50 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Blankenberge veut se défaire de son image de station de "prolétaires"
    Image précédente

    Blankenberge veut se défaire de son image de station de "prolétaires"

    Belga
    Image suivante
    • Blankenberge veut se défaire de son image de station de "prolétaires"

      Blankenberge veut se défaire de son image de station de "prolétaires"

    • de thierrybis Blankenberg est une sympathique station balnéaire à la belge, c'est à dire un panorama ravagé par tous les buildings construits, qui font de l'ombre sur la digue jusqu'à 15 heures; impossible de trouver une place de parking (attention : P.V. et enlèvement du véhicule à la clé). Sinon, c'est une ville où on trouve des vêtements super tendances en droite ligne d'angleterre et les rangées sur la plage à thème sont hyper sympathiques. Aussi quelques bistrots et restos assez spéciaux, un vrai plaisir. A part ça, le centre est vieillot mais ne dérange pas plus que ça. Je suis allé à Sangatte au mois d'août, c'est beaucoup plus ringard, mais aussi beaucoup plus naturel et calme.

      20-09-2012 17:11 | Répondre

    • de Jacques de JL je vous avoue que j'aurais peur de louer un bien pour y passer un séjour . Effectivemant c'est un peu la ville des anversois, et encore si ceux-ci parlaient correctemnt leur langue, au lieu de ce patois franchement un peu vulgaire comme tout autre patois Comment voulez vous éradiquer ce fléaut qui vous tient à la patte, depuis autant de temps. Toutefois j'admire la volonté du bourgmestre qui comprend très bien le problême. Je le félicite pour son courrage et lui souhaite de réussir dans son entreprise a vouloir rehausser la réputation de sa commune.

      20-09-2012 16:53 | Répondre

    • de guy62 moi je pensais qu'à Blankenberg c'était " niets om te zien " , la communication va-t-elle changer pour autant les touristes de cette ville ? l'augmentation des prix sûrement!

      20-09-2012 15:50 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Liège : une "Seconde Peau" pour les familles en difficulté

    21 décembre 2014, 11:51

    C'est à Liège que se trouvent les locaux de "Seconde Peau-Apalem", ce projet fait partie des 33 associations qui ont été aidées l'an dernier par Viva for Life. L'objectif de cette campagne est d'améliorer les conditions de vie des bébés et des...

  • Meurtre d'un ancien facteur à Onhaye: un casse-tête juridique inédit

    20 décembre 2014, 11:38

    Douze ans d’enquête et de procédure n’ont pas encore permis à la justice de faire la lumière sur la mort de José Dejimbe, un facteur retraité d’Onhaye retrouvé agonisant à son domicile en mars 2003. Deux jeunes sont soupçonnés (un troisième...

  • Dix ans après le tsunami: Pôd et Ching, deux vies thaïs bouleversées

    20 décembre 2014, 07:05

    Pôd et Ching étaient des amis de longue date. En 2002, ils ouvraient ensemble, avec un troisième comparse, sur la plage, devant le complexe Blue Village, essentiellement constitué de bungalows typiques, un bar et un restaurant familial. Le tsunami de...

L'actualité en images

JT 19h30

dimanche 21 décembre 2014

Polémique autour des vacances du Roi

dimanche 21 décembre 2014

Le solstice d'hiver

dimanche 21 décembre 2014

L'empire Franco Dragone

dimanche 21 décembre 2014

2 policiers tués aux USA

dimanche 21 décembre 2014

Fukushima : rénovation de la centrale

dimanche 21 décembre 2014

Derniers achats de Noël avant le rush

dimanche 21 décembre 2014

Faire du ski sur un terril

dimanche 21 décembre 2014

Départ B-fast vers la Guinée

samedi 20 décembre 2014

L'Ourthe en phase de pré alerte

samedi 20 décembre 2014

Réforme fiscale de Reynders

samedi 20 décembre 2014

Viva For Life

samedi 20 décembre 2014

Journal des sports

dimanche 21 décembre 2014

Météo aujourd'hui

dimanche 21 décembre 2014

JT 13h

dimanche 21 décembre 2014

Météo 13h30

dimanche 21 décembre 2014

Faire du ski sur un terril

dimanche 21 décembre 2014

Toutes les vidéos de l'info

Vu sur le web

Dernière Minute