Superstars en concert, un business? L'exemple de U2

U2 est de retour en Belgique. Le groupe irlandais se produira au Stade Roi Baudouin le 1er août prochain. Après une quinzaine de dates en Amérique du Nord, Bono et sa bande s’arrêteront dans huit villes européennes, pour terminer à Bruxelles. Cette tournée des stades célèbre le trentième anniversaire du mythique album "The Joshua Tree". Cet opus, sorti en 1987, avait catapulté U2 au rang de star mondiale, avec notamment des tubes comme "With or without you". Mais à côté de l’aspect culturel d’une telle tournée, il y a, évidemment, un énorme business.

Tournée des stades, un choix lucratif?

Si une tournée des stades se prête particulièrement bien au style musical de U2, c’est aussi un pari juteux sur le plan lucratif.

Le stade Roi Baudouin peut accueillir 55 000 personnes. C’est plus du double de la capacité du Sportpaleis d’Anvers, la plus grande salle de Belgique. Le coût d’exploitation du stade, pour un concert comme celui de U2, oscille entre 150 000 et 200 000 euros. Une aubaine pour la Ville de Bruxelles, à qui revient le montant de la location.

Malgré un coût de location important, le choix du stade reste cependant très avantageux si l'artiste parvient à le remplir - ce qui sera, sans aucun doute, le cas pour U2. "Entre une salle d’une capacité réduite et un stade d’une capacité énorme, la rentabilité est différente. J’imagine qu’il y a un volet financier non-négligeable" explique Marc Vlaeminck, directeur de Pro Sport, l’ASBL qui gère le Stade Roi Baudouin.

Des places VIP à 465 euros

Vu le prix de certaines places, le concert s'annonce fructueux. Les tickets oscillent entre 41 et 181 euros, selon la catégorie. Il existe également des packages VIP qui peuvent monter jusqu'à 465 euros... sans beaucoup d'avantages en plus. Seul le billet à 465 euros donne droit à un dîner et à une "pre-show party". Mais si vous optez pour un billet à 310 euros, il ne comprendra qu'une place en catégorie supérieure (la même catégorie que les places à 181 euros), un ticket collector, un cadeau et un accueil par des hôtesses. Marc Vlaeminck détaille: "Ce sont des packages mis en vente par l'organisateur, Live Nation. Ces tickets s'adressent surtout aux entreprises qui souhaitent inviter leurs clients et leurs prospects".

Des recettes de plusieurs millions d'euros

Selon nos calculs, vu le nombre de places et le prix de certaines d'entre elles, les recettes du concert au Stade Roi Baudouin devraient avoisiner les six millions d'euros. Un petit pactole pour U2 et ses producteurs. Néanmoins, Charles Gardier, directeur des Francofolies et fin connaisseur du milieu, tient à relativiser: "C'est sûr que, si le stade est complet, les revenus seront de plusieurs millions d'euros. Mais il y a aussi d'énormes frais et une prise de risque importante". En effet, si la notoriété de U2 n'est plus à faire, le groupe n'est pas pour autant à l'abri d'un problème de santé ou de conditions météo défavorables. Charles Gardier ajoute: "Il y a aussi un investissement très important en termes de production et de création. Il n'y a pas qu'une logique budgétaire. Mais il est évident que la logique budgétaire doit exister".

Jouer sur l'offre et la demande

Dans la musique, comme ailleurs, c'est la loi de l'offre et de la demande. U2 se produit dans les pays les plus offrants. Et puisque la demande est là et les dates peu nombreuses, les producteurs peuvent faire monter les enchères. "The Joshua Tree Tour 2017", c'est donc, aussi, une manière de remplir les caisses. D'autant que le groupe irlandais reprend ses vieux tubes... limitant le coût de la création musicale.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir