Aller directement au contenu principal

Red Bull: la marque se défend après les déclarations du CRIOC

SOCIETE | mercredi 25 août 2010 à 17h46

  • Red Bull a rapidement réagi après les informations de ce mercredi matin faisant état d'une demande d'interdiction aux moins de 16 ans de sa boisson par le CRIOC en évoquant le fait que les autorités sanitaire de très nombreux pays estimait que le Red Bull était sûr.

    "Le Red Bull Energy Drink est disponible dans 150 pays parce que les autorités sanitaires à travers le monde ont conclu que Red Bull Energy Drink peut être consommé en toute sécurité", a réagi mercredi Red Bull à la suite d'une information du CRIOC qui demande l'interdiction du produit aux moins de 16 ans.

    "Une canette de 250ml de Red Bull Energy Drink contient environ la même quantité de caféine qu'une tasse de café ou thé, à savoir 80mg. La consommation de Red Bull Energy Drink ne doit par conséquent par dépasser la consommation de café ou thé d'une personne", a précisé Red Bull.

    En 2009, 4 milliards de canettes et bouteilles de cette boisson énergisante ont été vendues dans le monde. 70 millions de canettes seront vendues en Belgique en 2010.


    Belga

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • RTBF
    • RTBF

      RTBF

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Vu sur le web

Dernière Minute