Godinne : pourquoi le produit toxique à évacuer est-il si dangereux ?

Quels sont les risques liés au disulfure de carbone contenu dans le train de Godinne ?
Quels sont les risques liés au disulfure de carbone contenu dans le train de Godinne ? - © RTBF
Rédaction RTBF

Après l’accident de train de Godinne, le travail des experts et de la protection civile prend beaucoup de temps et empêche la population locale de rentrer chez elle. Le disulfure de carbone est une substance qui s’avère extrêmement dangereuse et sa manipulation requiert la plus grande prudence. Quels sont les risques ?

Après quatre jours, il reste encore 7.000 litres de disulfure de carbone à pomper. Ce produit hautement inflammable et très toxique est utilisé notamment dans l'industrie textile ou encore dans la fabrication de pneus. D’après Corinne Charlier, chef du service de toxicologie du CHU de Liège "il s’agit d’un solvant extrêmement volatile qui dégage des vapeurs dans l’air, très dangereuses pour l’homme. Par contact avec la peau, il peut enlever les lipides de la peau, des yeux ou encore de la couche cornée. Par ailleurs, respirer ce produit peut entrainer une toxicité neurologique".

"L'attitude adoptée par rapport aux riverains est la bonne"

Sur place à Godinne, les travaux de la protection civile sont un véritable casse-tête car il faut à tout prix travailler avec délicatesse, patience en évitant tout geste brusque. "Faire revenir les riverains avant la fin de l’opération serait une prise de risques inconsidérée", insiste Corinne Charlier. Heureusement jusqu’ici, aucune fuite n'a été constatée dans le wagon contenant le produit toxique.

I.Louette avec Valentin Boigelot


L'actualité en images




+ de vidéos