Aller directement au contenu principal

"Pompéi suédois": découverte de centaines de corps enterrés depuis 1600 ans

SOCIETE | Mis à jour le lundi 7 octobre 2013 à 17h43

  • Des archéologues ont déterré les restes d'un "massacre brutal" vieux de 1600 ans, dans un fort laissé depuis à l'abandon sur une île (Öland) proche des côtés suédoises. Ils décrivent une scène "figée dans le temps", comme sur le site de Pompéi.

    "Une scène de crime moderne". Dans l'article qu'il consacre à l'événement, le Mail Online relaye ce que les archéologues du musée de Kalmar County ont identifié comme les reliquats d'un "massacre violent" dont les traces, les corps des victimes, ont été conservées au fil des siècles, pendant 1600 ans.

    "Il y a tellement de corps, ça a dû être un massacre extrêmement violent", déclare Helene Wilhemson, une chercheuse spécialisée dans l'études des ossements à l'Université suédoise de Lund.

    Comparant la situation à celle de Pompéi, où de nombreux corps ont été saisi par une éruption du Vésuve puis figés dans la cendre, les archéologues cherchent toujours la raison de ce massacre. La découverte de nombreux objets précieux laisse en effet planer le doute.

    Pourquoi ce fort est-il resté totalement délaissé depuis ce moment ? L'une des théories fait état d'un lieu devenu tabou après le massacre, mais les archéologues, comme l'explique un article de l'Université de Lund, espèrent que la réponse remontera à la surface lors de leurs prochaines excavations.

    Ci-dessous, la vidéo des fouilles sur l'île Öland.

    G.R.

    Des archéologues déterrent les restes d'un massacre vieux de 1500 ans

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    Des archéologues déterrent les restes d'un massacre vieux de 1500 ans

    Vidéo suivante
    • Des archéologues déterrent les restes d'un massacre vieux de 1500 ans

  • Des ossements vieux de 1600 ans et "figés" dans une scène de "massacre violent" ont été déterrés à Öland, une île proche des côtes suédoises
    Image précédente

    Des ossements vieux de 1600 ans et "figés" dans une scène de "massacre violent" ont été déterrés à Öland, une île proche des côtes suédoises

    Lund University on Youtube
    Image suivante
    • Des ossements vieux de 1600 ans et "figés" dans une scène de "massacre violent" ont été déterrés à Öland, une île proche des côtes suédoises

      Des ossements vieux de 1600 ans et "figés" dans une scène de "massacre violent" ont été déterrés à Öland, une île proche des côtes suédoises

    • Des ossements vieux de 1600 ans et "figés" dans une scène de "massacre violent" ont été déterrés à Öland, une île proche des côtes suédoises

      Des ossements vieux de 1600 ans et "figés" dans une scène de "massacre violent" ont été déterrés à Öland, une île proche des côtes suédoises

    • Des ossements vieux de 1600 ans et "figés" dans une scène de "massacre violent" ont été déterrés à Öland, une île proche des côtes suédoises

      Des ossements vieux de 1600 ans et "figés" dans une scène de "massacre violent" ont été déterrés à Öland, une île proche des côtes suédoises

Les suggestions du jour

  • Didier Reynders (MR): "La Grèce doit tenir ses engagements"

    28 janvier 2015, 08:40

    Didier Reynders (MR), Ministre des Affaires Étrangères et vice-Premier ministre MR, revient sur la situation en Grèce avec la victoire du mouvement de Syriza, sur l’Ukraine et sur les déclarations de Rudi Vervoort (PS) à propos de l'intégration. Il...

  • Enquête Solidaris-RTBF-Le Soir : les 18-30 ans, une génération déboussolée

    27 janvier 2015, 17:04

    Les jeunes adultes de 18-30 ans vivent un mal-être sociétal sans précédent. Leur vision de l’avenir est morose, peu optimiste, notamment pour le futur de leurs enfants. Ce constat issu du dernier Thermomètre Solidaris soulève de nombreuses questions,...

  • Les camps de concentration: la mort élevée au niveau industriel

    27 janvier 2015, 15:24

    Plus de 100 hectares, des baraquements à perte de vue, des milliers d’êtres humains tués par semaine. Plus d’un million d’individus exterminés jusqu’à la libération du camp. Derrière Auschwitz, symbole de la Shoah, se cachait une organisation...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Société

Vu sur le web

Dernière Minute