Pawshake, une nouvelle application pour les pensions pour chiens

Brownie va passer sa première nuit loin de chez lui. Ce teckel restera trois jours chez Marion, dans sa maison d’accueil.

La rencontre entre la propriétaire et sa gardienne s'est réalisée grâce à une application "Pawshake", une première en Belgique.

"Vous allez sur le site ou sur l'application, explique Tanguy Peers, fondateur de l'application Pawshake. Vous tapez le nom de votre commune et vous regardez les différents profils et contacter gratuitement les gardiens."

Des gardiens ? Mais surtout des gardiennes, car 90% des personnes qui offrent leurs services sont des femmes. Le concept de cet accueil ? C'est que l'animal puisse se sentir comme à la maison.

"On a visiter des chenils ou des pensions traditionnelles, mais, pour moi, il était hors de question que mon chien ne soit pas dans une maison, ou dans une cage", nous confie Sophie, propriétaire du teckel.

Un tarif accessible

Et chez Marion, aucun doute que le chien recevra son lot de caresses quotidiennes. Cette gardienne accueille jusqu'à cinq chiens chez elle.

"Pour le gardiennage, c'est-à-dire toute la journée et toute la nuit, c'est 18 euros, cela comprend les soins à apporter à l'animal, des caresses et une promenade quotidienne", nous explique Marion.

Quant à Pawshake, une commission est prévue : "Pawshake se rémunère en prenant une commission de 19% s'il y a une transaction qui est réalisée", nous dit Tanguy Peers.

Au total, pas moins de 30 000 Belges se sont inscrits sur cette plateforme et 1500 gardiens sont prêts à accueillir vos animaux à quatre pattes.


L'actualité en images