Dettes: ouvrez, ouvrez la porte aux huissiers...

un huissier en action
un huissier en action - © RTBF

Avec la crise, de plus en plus de personnes éprouvent des difficultés à payer leur facture ou à rembourser leurs dettes. Conséquence, les huissiers de justice sont de plus en plus sollicités par les créanciers. Que faire quand un huissier sonne à votre porte ? Quels sont vos droits ?

La journée de Christine Evrard, collaboratrice de huissier, sera longue. Elle a une trentaine de visites à effectuer chez des particuliers pour y dresser l'inventaire de leurs biens. Dans un cas sur 2, il n'y a pas de réponse. Un avis de passage du huissier est alors déposé dans la boîte aux lettres signalant à la personne que la prochaine fois, le huissier repassera avec un serrurier et un agent de police.

Dialoguer avec le huissier

Refuser le dialogue avec le huissier aggrave la situation car plus on attend, plus les frais augmentent. Georges-Pierre Tonnelier, juriste, souligne que "c'est trop souvent l’inaction la passivité des gens qui entraînent des frais. Dès qu’on a un problème d’argent, dès qu’on a un problème avec un huissier", ajoute-t-il, "il faut prendre les devants, prendre contact avec lui et mettre en place les mesures nécessaires pour rembourser la dette ou pour se retourner dans un plan collectif de remboursement de dettes".

Un plan de recouvrement

Pascal l’a bien compris. Il devait 1500 euros aux contributions. Il ne les a pas payés. Aujourd’hui, avec les amendes et les frais, le montant à rembourser s'élève à 5000 euros. Il a donc décidé de négocier avec le huissier. Ensemble, ils ont fait un état des lieux de sa situation financière: ses revenus, ses charges, ses pensions alimentaires. Ils sont tombés d'accord sur un plan de recouvrement. Pascal a promis de verser 200 euros par mois. En cas de non versement, il s'expose à la saisie et à la vente de ses biens.

L'inventaire des biens

Le jour même, l'huissier a fait un inventaire de ses biens. C'est une garantie pour le créancier. En cas de non respect du plan de recouvrement, les biens de Pascal pourraient être vendus. Mais tous ses biens ne sont pas saisissables. Les biens de première nécessité (table à manger, frigo, literie etc.) ne peuvent être inventoriés. De plus, l'huissier ne peut saisir un bien dont la valeur est inférieure aux frais engendrés par la vente de l'objet. En cas d'abus, Georges-Pierre Tonnelier, juriste, précise que "l'on peut introduire un recours auprès du juge des saisies pour faire stopper la vente et lutter contre les abus de droit et les saisies de biens insaisissables".

Un centre anti-huissiers

Philippe Vilain a eu affaire à des dizaines de huissiers. Il le reconnaît, la majorité d'entre eux effectuent leur travail correctement. Il a créé sur son site Facebook, ce qu'il appelle "le centre anti-huissiers". Ainsi, il peut faire part de son expérience personnelle et avoir une oreille attentive à des personnes en détresse. "Faire l’autruche, c’est la pire des choses", nous dit Philippe Villain. Il ajoute qu'il est vraiment important de dialoguer avec l'huissier voire le créancier. Et il déconseille de faire un prêt en vue de rembourser sa dette car cela ne fera qu'augmenter la dette.

RTBF

RTBF


L'actualité en images