Marcel Marlier, le dessinateur de Martine, est mort

RTBF
RTBF - © RTBF

Marcel Marlier, l'illustrateur de la série "Martine" est décédé à l'âge de 80 ans. Il était né le 18 novembre 1930 à Herseaux (Mouscron) et est décédé ce mardi d'après le site l'avenir.net.

Illustrateur d'ouvrages pédagogiques à ses débuts ("Je lis avec Michel et Nicole", "Je calcule avec Michel et Nicole" aux éditions La Procure à Namur), Marcel Marlier rejoint l'éditeur tournaisien Casterman en 1951 où il illustre des ouvrages d'Alexandre Dumas, de la Comtesse de Ségur et de Madame le Prince de Beaumont.

Il lance sa série la plus célèbre en 1954, "Martine" avec Gilbert Delahaye, décédé en 1997. Soixante albums de "Martine" ont été publiés dans la collection "Farandole" et 100 millions d'exemplaires vendus dans le monde. Le fils de Marcel Marlier, Jean-Louis avait poursuivi la série avec son père. En 1969, il crée sa propre série "Jean-Lou et Sophie", douze titres au total, dont il est l'auteur et l'illustrateur.

Afin de mettre les deux pères de Martine à l'honneur, une statue avait été érigée à Tournai en 2004 par le club Richelieu.

Pour les 80 ans du dessinateur, la ville de Tournai a organisé du 1er novembre au 9 janvier 2011 diverses activités liées à l'univers de Martine.

La santé de Marcel Marlier s'était considérablement dégradée ces dernières semaines.

L'image de l'enfance

Comme ses autres séries, le graphisme "Martine" se distingue par la fraîcheur du trait et une certaine sensualité, ainsi qu'une innocence et une spontanéité liées à l'univers de l'enfance. L'illustrateur travaillait beaucoup en multipliant les croquis pour obtenir le résultat désiré. Il excellait aussi à dessiner la nature et les animaux, comme le petit chien de Martine, baptisé Patapouf. Les petites jupettes fifties que portait son héroïne ont progressivement évolué pour coller à la mode enfantine des époques.

Marcel Marlier avait récemment confié à nos confrères suisses du quotidien Le Matin que Michael Jackson a voulu acheter des planches originales il y a une douzaine d'années. Le "King of Pop" a rencontré l'illustrateur au Plaza à Paris et lui avait déclaré que "c'est Dieu qui l'habite"... Marcel Marlier lui avait refusé de lui vendre ses originaux mais lui avait offert quelques esquisses.

Marcel Marlier explique aussi avoir pris avec humour le générateur de parodies de couvertures d'albums de Martine à composer soi-même sur le net, qui avait fait le buzz fin  2007 avant d'être retiré. La parodie de Sarkozy montrant Martine un balai en mains avec le titre "Martine travaille plus pour gagner plus" l'avait fait rire.

JFH

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

L'actualité en images