Les frères El Bakraoui parmi les kamikazes: Ibrahim à Zaventem, Khalid à Maelbeek

Khalid et Brahim El Bakraoui ont été identifiés parmi les kamikazes
5 images
Khalid et Brahim El Bakraoui ont été identifiés parmi les kamikazes - © DR - Interpol

Une information exclusive RTBF, confirmée de source policière: les frères El Bakraoui, deux Bruxellois, ont été identifiés parmi les kamikazes présumés des attentats qui ont ensanglanté Bruxelles ce mardi 22 mars.

Ibrahim El Bakraoui aurait servi de bombe humaine lors de l'attentat contre l'aéroport de Zaventem qui a fait une dizaine de morts et une centaine de blessés. Ce serait lui qu'on voit apparaître au milieu de la photo diffusée par les autorités judiciaires.

L'autre frère, Khalid, serait le kamikaze qui a perpétré le carnage dans le métro à la station Maelbeek. L'explosion a fait une vingtaine de morts et plus d'une centaine de blessés.

Un lien direct avec la "cellule de Paris"

Les frères El Bakraoui, Khalid et Brahim étaient connus des services de police pour grand banditisme et non pour des faits de terrorisme jusqu'ici.

L’un des deux, Khalid, avait loué sous une fausse identité l'habitation du 60 rue du Dries à Forest, où avait éclaté une fusillade avec la police. Il aurait également loué la planque de Charleroi qui avait servi à la préparation des attentats de Paris. C'est La Dernière Heure qui avait révélé cette information et évoqué le possible rôle des deux frères dans une cellule terroriste liée au dossier Salah Abdeslam.

Ces nouveaux éléments indiquent donc un lien direct entre ces deux individus et, tout d'abord, les attentats de Paris mais également avec la fusillade à Forest (au cours de laquelle un terroriste présumé avait été tué et quatre policiers blessés) et enfin avec l'arrestation de Salah Abdeslam vendredi 18 mars.

Par ailleurs, une personne a bien été interpellée dans le cadre de perquisitions menées à Anderlecht en lien avec les attentats de Paris et/ou Bruxelles. Nos sources ne confirment pas qu'il s'agisse de Najim Laachraoui à Anderlecht, comme l'annoncent d'autres médias.