Le viagra féminin partiellement développé à l'Université de Liège

Le viagra féminin en partie étudié à l'université de Liège
Le viagra féminin en partie étudié à l'université de Liège - © SONNY TUMBELAKA (AFP)
Rédaction RTBF

Tefina, le premier gel intranasal à base de testostérone conçu pour augmenter les orgasmes féminins, a été en partie développé par le laboratoire de pharmacie galénique de l'Université de Liège.

C'est ce qu'annonce l'ULg jeudi dans un communiqué. Le produit est actuellement en phase de test avant sa commercialisation.

Le Viagra pour femme s'appelle le Tefina. Il est en phase de test pour le moment et il devrait permettre aux femmes frigides de retrouver l'orgasme. Ici, ce n'est pas une petite pilule bleue mais un gel à introduire dans le nez deux heures avant d'avoir des rapports sexuels.

Ce gel va libérer dans le corps une importante quantité de testostérone.

Le but de ce gel, c'est de lutter contre l'anorgasmie féminine, l'absence d'orgasme chez une femme.

Cela ne veut pas dire qu'elles n'éprouvent aucun plaisir mais tout simplement qu'elles n'atteignent pas l'orgasme, un phénomène qui touche de nombreuses femmes.

Pourquoi le nez? Parce que "Le nez étant un organe riche en vaisseaux sanguins, il permet une absorption ciblée et rapide de la molécule", explique l'ULg dans son communiqué.

La société canadienne Trimel Pharmaceuticals, qui va commercialiser le produit, a demandé à l'université liégeoise de mettre au point la composition et la formulation du gel intranasal. "Le procédé de fabrication a également fait l'objet d'études au sein du laboratoire qui est connu pour innover et optimiser des procédés industriels de fabrication des médicaments", précise l'ULg.

Le Tefina est actuellement en phase de test aux Etats-Unis mais il ne devrait pas être commercialisé avant 5 ans.

Et comme le viagra, il le sera uniquement sous prescription médicale.

Benjamin Carlier et Belga


Belga


L'actualité en images




+ de vidéos