Aller directement au contenu principal

Le travailleur victime de burn-out pourra être indemnisé

SOCIETE | Mis à jour le vendredi 31 janvier 2014 à 15h26

  • Le manque de sécurité de l'emploi fait partie des facteurs de stress pour un travailleur. Il y en a bien d'autres, et ils se multiplient à mesure que la pression technologique augmente. Dans ce contexte, la Chambre a approuvé jeudi un projet de loi qui vise l'indemnité qu'une victime de harcèlement pourra obtenir à l'issue d'une procédure.

    Cette loi est saluée comme une bonne chose. Désormais le stress, le burn-out les tensions relationnelles pourront être indemnisées au même titre que le harcèlement moral, sexuel ou les faits de violences. Ces indemnités peuvent aller de 3 à 6 mois de salaire.

    Pierre Firket, fondateur de la Clinique du stress à Liège réagit à cette avancée législative : "Je pense que l'évolution est là. Là où on parlait peut-être de harcèlement moral avec toute la connotation péjorative qui est autour de ce terme, on voit maintenant émerger quelque chose de plus porteur dans le sens où on met ici en jeu la responsabilité dans le sens ‘se soucier de’, la responsabilité de l'entreprise de prendre en considération des signaux de souffrance au travail, des signaux individuels par exemple mais dans une démarche plus collective. Cela je le vois vraiment comme une grande avancée où l'organisation du travail, dans le fond, pourrait avoir une réflexion collective sur un aménagement de cette organisation du travail qui elle-même serait préjudiciable pour la santé psycho-sociale ou la santé mentale des employés et des travailleurs en général".

    Pour Pierre Firket, "c'est un point de départ parce qu'on est dans des considérations très complexes où la causalité travail-souffrance psychologique n'est pas facile à faire. Mais je pense que plus les années passent, plus on se rend compte que les mutations organisationnelles ont été telles ces dernières années au niveau des entreprises que l'on voit vraiment émerger de nouvelles pathologies comme le burn-out et ça je pense que ça prendra peut-être encore des années mais c'est un signe très positif que de pouvoir en tout cas avoir ce genre de préoccupations et dans le fond de permettre à une entreprise de développer une qualité de bien-être au travail pour que tout le monde finalement y trouve un peu son compte. C'est l'évolution d'une loi qui date de 1996, nous sommes en 2014. Vous imaginez tout le temps qu'il a fallu pour enfin continuer à évoluer et à développer de nouveaux processus et entre autres de donner un cadre légal qui permet aux différents intervenants d'agir en conséquence".

    RTBF

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
    1000 caractères max
    Veuillez remplir le champ "Code de sécurité" en respectant les majuscules, minuscules ou les espaces.
  • Le burn-out au travail pourra être indemnisé
    Image précédente

    Le burn-out au travail pourra être indemnisé

    Archive RTBF
    Image suivante
    • Le burn-out au travail pourra être indemnisé

      Le burn-out au travail pourra être indemnisé

Les suggestions du jour

  • Les coulisses du bras de fer entre Pékin et Hong Kong

    02 septembre 2014, 17:03

    La tension monte entre la Chine et Hong Kong. Hier soir, une vingtaine de militants pro-démocratie ont été arrêtés lors d'une manifestation. Ils prévoient d'autres actions ces prochains jours, comme celle de paralyser le quartier des affaires. Ce qu'ils...

  • Enseignement supérieur: recours en annulation contre le décret Marcourt

    02 septembre 2014, 16:08

    La fronde universitaire contre le décret Marcourt, qui réorganise l'enseignement supérieur, prend une nouvelle tournure : 5 professeurs de l'UCL ont introduit un recours en annulation devant la Cour constitutionnelle. Ils sont suivis par 6 hautes écoles...

  • Union européenne: pourquoi Federica Mogherini et Donald Tusk?

    02 septembre 2014, 11:07

    Ce samedi, le premier ministre polonais Donald Tusk et la ministre italienne des affaires étrangères Federica Mogherini ont été désignés respectivement président du Conseil européen et haute représentante de la politique étrangère de l'UE. Ils...

L'actualité en images

Le Pape François superstar

mardi 02 septembre 2014

Procès : affaire Aquino

mardi 02 septembre 2014

Le Manneken-Pis peint en jaune

mardi 02 septembre 2014

La fuite des malades d'Ebola

mardi 02 septembre 2014

Bruges : la chasse au cygne noir

mardi 02 septembre 2014

Météo 19h25

mardi 02 septembre 2014

JT en langue des signes

mardi 02 septembre 2014

On n'est pas des pigeons

mardi 02 septembre 2014

Toutes les vidéos de l'info

Vu sur le web

Dernière Minute