Le nombre de co-infections tuberculose et VIH augmente fortement en Europe

Test de dépistage rapide du sida
Test de dépistage rapide du sida - © Belga

Le nombre de nouveaux cas de tuberculose en Europe - les 28 Etats membres auxquels s'ajoutent 25 autres pays environnants - a diminué ces dernières années mais le nombre de co-infections associant tuberculose et VIH a rapidement augmenté dans des proportions inquiétantes, ressort-il des chiffres fournis lundi par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies ainsi que par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Les porteurs du VIH vulnérables

Le nombre de nouveaux cas de tuberculose a diminué en Europe de 4,3% entre 2011 et 2015 tandis que le nombre de décès baissait de 8,5% par an. "Les groupes vulnérables comme les personnes porteuses du virus du sida, les détenus et les migrants ne bénéficient pas de cette tendance", poursuivent les deux institutions.

Le nombre de nouvelles co-infections combinant VIH et tuberculose a par contre augmenté de 40% durant cette même période. "Prévoir un test de dépistage du VIH pour tous les patients tuberculeux et inversement, associé à un traitement et à une prise en charge rapide, peut inverser cette tendance négative."

L'OMS avertit d'ailleurs que la progression des co-infections menace sérieusement les progrès réalisés en vue d'éradiquer complètement la tuberculose à l'horizon 2030. "Un tiers des personnes infectées tant par la tuberculose que le VIH l'ignore. Ce qui réduit de manière drastique leurs chances de guérison, cela favorise même la propagation des maladies, mettant ainsi la pression sur les soins de santé et les autorités." La tuberculose est un facteur de mortalité important chez les malades du sida.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir