Face aux critiques, les autorités rappellent l'intérêt des vaccins

Est-il légal d'obliger de vacciner les enfants ?
Est-il légal d'obliger de vacciner les enfants ? - © Archive RTBF
Rédaction RTBF

Est-il légal d'obliger de vacciner les enfants ? Le groupe Initiative citoyenne pense que non, et dénonce un complot orchestré par l’industrie pharmaceutique et les pouvoir publics. Face à ce discours, le Conseil supérieur de la santé, organe scientifique du ministère de la santé veut rappeler ces faits : les vaccins ont sauvé des vies et en sauvent encore aujourd’hui. La théorie du complot serait indécente tant les ravages de certaines maladies sont encore visibles à l’heure actuelle dans des pays en voie de développement.

"Nous sommes dans une expérimentation médicale à large échelle et illicite parce que les gens qui sont vaccinés ne sont jamais informés du fait qu'ils jouent les cobayes" dénonce Sophie Meulemans, co-fondatrice du groupe Initiative citoyenne. Selon elle, les Belges seraient les cobayes de l'industrie pharmaceutique et les responsables politiques des complices de cette industrie: "Tous les vaccins sont expérimentaux. C'est clair qu'il y a des passe-droits, il y a des facilités, qui sont octroyés à l'industrie pharmaceutique. Les autorités qui sont censées veiller sur notre santé n'assume pas du tout leur rôle". Initiative citoyenne déplore que l’on vaccine aujourd’hui les enfants contre des maladies qui n’existent quasiment plus en Belgique.

C’est une erreur de raisonnement selon le professeur Yves Van Laethem du Conseil supérieur de la santé, qui dénonce au passage ce qu’il appelle "des mensonges scientifiques": "On n'est pas tous des cobayes. Initiative citoyenne oublie, comme beaucoup d'autres, que les vaccins ont fait finalement tellement de bien qu'on ne voit plus aucune des maladies en question et qu'on oublie tous les maux des maladies en question. On est, à plus de 95%, devant un tissu de mensonges par rapport à une réalité scientifique. Sauf si on estime que les publications scientifiques sont toutes issues d'un grand complot des pouvoirs politique et médical qui s'allient de manière à aliéner la population".

Seul point d’accord entre Initiative citoyenne et le Conseil supérieur de la santé: l’idée de créer un système qui permette d’indemniser les citoyens dans les rares cas de problèmes liés à la vaccination.

Maxime Paquay


Publicité

L'actualité en images




+ de vidéos