La police indienne découvre une "ferme à bébés"

Prière du matin à Madhya Pradesh.
Prière du matin à Madhya Pradesh. - © REBECCA CONWAY - AFP

Selon le Times of India, c’est la police de Madhya Pradesh, en Inde, qui a découvert ce qui n’est autre qu’un centre de revente et d’échange d’enfants. Situé dans le district de Gwalior, un hôpital privé se "fournissait" auprès de parents d'enfants non désirés. Et les revendait ensuite à des couples en manque de progéniture.

Les enfants étaient nés de relations interdites, voire de viols, a expliqué la police. Ce que la presse locale nomme "la ferme à bébés" contenait 30 lits. La police a pu sauver deux bébés, tandis que trois autres venaient d’être vendus. Cinq personnes ont été arrêtées, dont le directeur qui n'a pu expliquer la provenance des deux nourrissons découverts. Les personnes interpellées sont poursuivies pour  achat et esclavage d’êtres humains, commerce d’esclaves et ventes de mineurs dans un but de prostitution.

La technique étaient semble-t-il rodée: lorsqu’une jeune femme enceinte ou ses parents venaient à l’hôpital en vue de l'accouchement, les docteurs de la "ferme à bébés" tentaient de les convaincre d’abandonner l’enfant en échange d’un accouchement discret, a expliqué un enquêteur. Comble de l'atroce, un couple qui avait deux garçons n'a pas hésité à échanger l’un d’eux contre une fille.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir