Aller directement au contenu principal

Le robot Curiosity s'envolera vers Mars dans deux semaines

SOCIETE | jeudi 10 novembre 2011 à 22h38

  • La NASA a annoncé vendredi que Curiosity, un robot d'exploration très sophistiqué et puissant, serait lancé le 25 novembre vers la planète Mars, qu'il atteindra en août prochain, pour tenter, pendant près de deux ans, d'y trouver des signes de vie passée.

    Curiosity ou "Mars Science Laboratory" (MSL) "a été assemblé, testé, encapsulé et installé sur le haut de la fusée Atlas V, quinze jours avant son lancement", s'est félicité Doug McCuistion le directeur du programme de Mars à la NASA, lors d'une conférence de presse.

    Ce robot de "900 kilos et de près de deux mètres de haut, doté de six roues, est vraiment l'équipement le plus grand et le plus complexe jamais envoyé sur la surface d'une autre planète", a-t-il souligné.

    Le lancement depuis Cap Canaveral en Floride (Sud-Est) est prévu à 10h25 locale (16h25 heure belge) vendredi 25 novembre. La fenêtre de tir est ouverte jusqu'au 18 décembre.

    Curiosity devrait se poser en août 2012 près de la base d'une montagne de cinq kilomètres de haut à l'intérieur du cratère Gale, qui mesure 155 km de diamètre.

    Au cours de sa mission d'exploration prévue pour durer deux ans, le robot va tenter de découvrir si l'environnement martien a pu être, par le passé, propice au développement de la vie microbienne.

    Des environnements favorables à la vie?

    "Gale nous offre une occasion superbe de tester de multiples environnements potentiellement favorables à la vie", a expliqué dans un communiqué John Grotzinger, responsable scientifique du MSL à l'Institut de Technologie de Californie à Pasadena (Ouest).

    "Dans la partie du cratère où Curiosity atterrira se trouve un cône de déjection alluviale probablement formé par des sédiments transportés par de l'eau", a-t-il précisé. De plus "des couches de terrains à la base de la montagne contiennent de l'argile et des sulfates, connus pour se former dans l'eau".

    Curiosity, qui est deux fois plus long et cinq fois plus lourd que les deux précédents robots martiens Spirit et Opportunity, est équipé de dix instruments scientifiques. Il possède un mât avec des caméras à haute définition et un laser pour étudier des cibles à distance.

    Il a aussi un bras articulé de 2,1 mètres capable de forer jusqu'à 5 à 6 centimètres dans la roche, ce qui est une première sur Mars.

    Les échantillons recueillis seront acheminés dans l'un des deux laboratoires à l'intérieur du robot pour être analysés.

    D'autres instruments scruteront l'environnement et mesureront aussi pour la première fois les radiations qui pourraient affecter les futures missions habitées sur la planète rouge. Curiosity a aussi une station météo.


    AFP
    Voir
  • Image de synthèse du robot Curiosity conçu par la Nasa
    Image précédente

    Image de synthèse du robot Curiosity conçu par la Nasa

    JPL-Caltech
    Image suivante
    • Image de synthèse du robot Curiosity conçu par la Nasa

      Image de synthèse du robot Curiosity conçu par la Nasa

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Vu sur le web

Dernière Minute