La Belgique et le monde au bord d'une exctinction massive des espèces

Emblématique des Fagnes belges, la population de Tétras lyre est considérée comme condamnée.
Emblématique des Fagnes belges, la population de Tétras lyre est considérée comme condamnée. - © Photographer: Ludovic Hirlimann
Rédaction RTBF

Le monde est peut-être au début d'une nouvelle période d'extinction massive des espèces, la sixième que connaîtrait la planète. D'après une étude de l'université de Stanford, la disparition de certaines espèces animales s'accélère en effet dangereusement : dans les trente prochaines années, elles pourraient être deux fois moins nombreuses.

Cette sixième période d'extinction massive serait pour la première fois due à une espèce : l'homme, au moins en partie responsable. Or l'homme scie en quelque sorte la branche sur laquelle il est assis, car il met en péril sa propre survie. Et notre plat pays n'est pas épargné par cette perte de biodiversité.

"En Belgique, on le vit de manière vraiment forte puisque toute une série d'espèces est en voie de disparition, explique Thierry Hance, professeur d'écologie à l'UCL et voix du Jardin Extraordinaire. Le Tétras lyre par exemple est une espèce emblématique des Fagnes dont il ne reste que quelques individus et on considère que sa population est condamnée."

"Il y a la loutre de rivière qui a disparu et, parmi les amphibiens, la reinette verte que l'on peut considérer comme éteinte également. Plusieurs espèces de papillons et de libellules sont aussi fortement menacées, voire ont disparu."

"Il y a donc en fait un ensemble d'espèces, même au niveau des plantes, qui sont considérées comme étant à la limite de l’extinction en Belgique."

Maxime Paquay


L'actualité en images




+ de vidéos