L'avion Solar Impulse fera son premier vol intercontinental en mai

L'avion expérimental solaire suisse Solar Impulse, lors d'un vol au Salon du Bourget, près de Paris, le 26 juin 2011
L'avion expérimental solaire suisse Solar Impulse, lors d'un vol au Salon du Bourget, près de Paris, le 26 juin 2011 - © Pierre Verdy
AFP

L'avion expérimental solaire suisse Solar Impulse effectuera en mai son premier vol intercontinental de la Suisse vers le Maroc, soit une distance de 2500 km sans une goutte de carburant, a annoncé le président de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN) Mustapha Bakkoury.

Solar Impulse est le premier avion conçu pour voler de jour et de nuit sans carburant ni émissions polluantes, grâce à l'énergie solaire.

Il s'agit pour cet avion de son plus long périple, après un voyage inaugural à Paris et Bruxelles l'année dernière, a précisé l'agence d'information marocaine MAP.

Les promoteurs du Solar Impulse avaient annoncé fin mars que ce voyage coïncidera avec le lancement de la construction dans la région de Ouarzazate (sud) de la plus grande centrale thermo-solaire jamais construite à ce jour.

Solar Impulse sera accueilli au Maroc par la MASEN qui a pour mission de développer le programme solaire marocain.

Le Maroc a l'ambition de construire d'ici à 2020 cinq parcs solaires pour atteindre une capacité de 2000 mégawatts permettant d'éviter l'émission à terme de 3,7 millions de tonnes de CO2.

48 heures pour atteindre sa destination

Selon ses promoteurs, l'avion, piloté par Bertrand Piccard et André Borschberg, devrait mettre 48 heures pour atteindre sa destination, en survolant les Pyrénées et la Méditerranée.

Les deux pilotes se relayeront pour le vol et une escale est prévue dans la région de Madrid.

Sept années de travail ont été nécessaires à une équipe de 70 personnes et de 80 partenaires pour construire cet avion en fibre de carbone, d'une envergure d'un Airbus A340 (63.4 m) et du poids d'une voiture familiale moyenne (1600 kg).

Jamais un avion aussi grand et aussi léger n'a été construit.

AFP


L'actualité en images




+ de vidéos