L'ancien procureur de la CPI conseillera la Pologne sur le crash de Smolensk

L'ancien procureur de la CPI conseillera la Pologne sur le crash de Smolensk
L'ancien procureur de la CPI conseillera la Pologne sur le crash de Smolensk - © SAFIN HAMED - AFP

L'ancien procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocampo a annoncé lundi qu'il allait aider la Pologne à tenter de récupérer l'épave de l'avion qui s'était écrasé en Russie en 2010, tuant 96 personnes dont le président Lech Kaczynski.

La Russie refuse de rendre l'épave, invoquant les besoins de l'enquête, toujours en cours près de sept ans après la catastrophe.

"Prendre part au processus de récupération de l'épave"

Le gouvernement polonais "m'a demandé, sur la base du droit international et de mon expérience dans la résolution des problèmes, de prendre part au processus destiné à récupérer auprès de la Russie l'épave de l'avion polonais", a déclaré l'ex-premier procureur du CPI au quotidien Dziennik Gazeta Prawna.

Le juriste argentin a indiqué avoir signé la semaine dernière un accord en ce sens avec le ministre polonais de la Défense Antoni Macierewicz. "Nous sommes tombé d'accord pour que j'intervienne à titre d'expert, de conseil, dans le cadre du droit international".

Pour Varsovie, l'épave a une valeur symbolique, mais elle est surtout une pièce à conviction majeure qui pourrait permettre d'établir si le crash était dû à un accident ou à un attentat.

Une catastrophe qui a profondément divisé les Polonais

Cette catastrophe, qui alimente un débat politique divisant profondément les Polonais, a servi aux conservateurs de Droit et Justice (PiS) de cheval de bataille pour retourner au pouvoir à l'automne 2015.

Les conservateurs rejettent la "responsabilité morale" de cette catastrophe sur les libéraux de Donald Tusk, ancien Premier ministre polonais, aujourd'hui président du Conseil européen.

Une nouvelle commission d'enquête créée sous l'égide du ministre de la Défense cherche à prouver que la chute de l'avion n'était pas due à des négligences et au mauvais temps, mais à une explosion.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir