Aller directement au contenu principal

Interdiction de fumer: les cafés ont perdu un quart de leur clientèle

SOCIETE | samedi 1 octobre 2011 à 4h04

  • Le nombre de client dans les cafés a diminué de 27% depuis l'interdiction de fumer, affirme le Syndicat National des Indépendants (SNI) sur la base d'une enquête dont font état les quotidiens "Het Belang van Limburg" et "Gazet van Antwerpen".

    Le SNI a interrogé 363 exploitants de bistrots dans lesquels le tabac est interdit depuis la fin juin. Dans trois quarts des établissements, le nombre de clients a baissé de 27% et dans 71% de ceux-ci, le chiffre d'affaires a baissé de 19% en moyenne.

    Selon le SNI, cette interdiction a favorisé le nombre de faillites. En comparaison avec septembre 2010, ce nombre a crû de 8 pc (154 contre 166).

    Le plus dur est encore à venir, estime le Syndicat qui s'attend à un nombre de faillites avoisinant les 450 dans les six mois qui suivront l'interdiction.

    Belga

    Voir
  • Les cafés se vident depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi, le 1er juillet dernier.
    Image précédente

    Les cafés se vident depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi, le 1er juillet dernier.

    Belga
    Image suivante
    • Les cafés se vident depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi, le 1er juillet dernier.

      Les cafés se vident depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi, le 1er juillet dernier.

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

Vu sur le web

Dernière Minute