Film islamophobe: "La religion condamne la violence" des manifestations

Illustration: des fidèles prient à Jakarta - Le professeur de religion islamique Mostafa El Hassani est clair par rapport aux émeutes qui ont suivi la diffusion du film islamophobe: "La religion condamne ce genre de violences"
Illustration: des fidèles prient à Jakarta - Le professeur de religion islamique Mostafa El Hassani est clair par rapport aux émeutes qui ont suivi la diffusion du film islamophobe: "La religion condamne ce genre de violences" - © AFP
Rédaction RTBF

Les réactions et manifestations violentes qui ont suivi la diffusion d'un film islamophobe sur YouTube ont réactivé les fantasmes d'un "choc des civilisations" entre Occident et monde musulman. Le professeur Mostafa El Hassani, inspecteur de religion islamique auprès de la Communauté française était notre invité pour décoder cette situation et répondre à vos questions ce 12h00 dans notre chat quotidien.

Alors qu'un manifestant a encore perdu la vie et que deux autres ont été blessés lundi dans de nouvelles manifestations contre le film anti-islam "Innocence of Muslisms" dans le nord-ouest du Pakistan, les appels à la violence issus de la mouvance islamiste semblent étouffer les nombreux appels au calme de dignitaires musulmans.

Le professeur Mostafa El Hassani, inspecteur pour les professeurs de religion islamique de la communauté française, a accepté d'être notre interlocuteur pour répondre aux questions et aux interpellations que ces récents évènements, qui ont retenti jusqu'à Borgerhout et Bruxelles, ont pu susciter auprès du public.

Vous lui avez posé vos questions et avez fait part de vos remarques dans notre chat de 12h00.

Lors de ce chat, il a notamment été interpellé par Paule qui se demandait "pourquoi une telle déferlante de violence pour un court métrage qui n'est le fait que d'un illustre inconnu? J'ai l'impression que la plupart (de ceux qui manifestent) n'ont jamais vu ce film et que cela sert uniquement de prétexte à se laisser aller à la violence, comme un blanc-seing pour pouvoir 'casser' pour 'casser'".

"Je suis tout à fait d'accord", n'hésite pas à faire savoir le professeur de religion islamique qui précise en outre que d'après lui ces réactions s'expliquent plus par des raisons sociologiques que religieuses. "La religion d'ailleurs condamne ce genre de violence", rappelle-t-il sans ambages.

Une condamnation sans équivoque qui fait suite à celle, unanime, des organisations de musulmans en Belgique suite aux incidents intervenus lors de la manifestation de samedi dernier à Borgerhout.

Relisez cet échange en intégralité ci dessous.

RTBF

 

Islam et liberté d'expression où sont les limites?


L'actualité en images




+ de vidéos