Aller directement au contenu principal

Est-il plus facile pour un couple homosexuel d'adopter en Flandre ?

SOCIETE | Mis à jour le mercredi 23 janvier 2013 à 15h44

  • La loi autorise les couples de même sexe à adopter depuis 2006. En pratique, il n’y a quasiment que des enfants belges qui peuvent être adoptés. Les chiffres de ces dernières années font apparaître un écart saisissant entre les deux communautés.

    Sur trente enfants flamands adoptés, la moitié ont été confiés à des couples homosexuels. Sur trente-trois enfants adoptés au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un seul l'a été par un couple de même sexe.

    Avec son compagnon, Luis a adopté une petite fille avant la loi de 2006 en se présentant officiellement comme célibataire. Il explique qu’il a reçu un accueil très différent en Flandre et en Communauté française. Aujourd’hui, ces statistiques ne le surprennent pas.

    "Je pense que du côté flamand ils ont un pas d'avance, une certaine ouverture d'esprit qui fait qu'ils sont plus enclins à considérer les compétences à adopter de tout couple de même sexe ou de sexe différent. Du moins de façon plus ouverte que du côté wallon. Je ressens ça aussi en parlant avec des amis qui sont en pleines démarches d'adoption".

    Et il ajoute : "Quand j'ai contacté l'ONE du côté wallon j'ai dit que j'étais célibataire et non en couple. La dame m'a dit de ne pas attendre trop de résultats, en disant que nos chances étaient presque nulles... Puis nous nous sommes tournés vers Kind & Gezin (côté flamand), et là, la personne nous a carrément demandé si nous étions un couple homosexuel. Nous avons tout de même décidé de dire la vérité et nous avons été invités à discuter des possibilités et des contraintes. C'était plus chaleureux, ouvert et plus compréhensif.

    Ce mercredi, à 20h20 sur la Une, Questions à la Une propose une enquête sur l'homoparentalité ainsi qu'un second reportage sur l'homophobie.

    Robin Cornet

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Xavier T Homo ou hétéro, un enfant n'est pas un caprice... Ca reste une volonté de transmettre ses connaissances, de transmettre un code de valeurs. Il s'agit pas d'avoir une peluche, c'est pas un caprice. Ces statistiques m'étonnent pas non plus. En Flandre, on voit plus facilement 2 hommes qui se tiennent la main, alors qu'en Wallonie, essayer ça, c'est risquer de se faire envoyer des bouteilles à la tête. Et qques petits rappels... 1) l'homosexualité n'est pas une maladie. C'est donc pas transmissible au gosse. 2) même si 2 papas peut être déstabilisant un temps... Je pense que malgré tout, c'est toujours mieux qu'un orphelinat.

      25-01-2013 08:09 | Répondre

    • de christiane tant que l'enfant est heureux et il sera mieux avec des parents de meme sexe qui l'aimeront que dans un orphelinat ou une famille d'accueil qui le prendrait pour le fric

      24-01-2013 08:24 | Répondre

    • de Tom Bouwt pauvres enfants... à croire qu'il n'y a pas assez d'animaux de compagnie dans cette flandre laissez ces gosses tranquilles...ils ont besoin d'un papa et d'une maman meme s'ils ne sont pas toujours parfaits si vous voulez reproduire par manque d'imagination le simulacre du mariage qu'à cela ne tienne et montre les limites de votre esprit mais PAS un gosse comme peluche

      23-01-2013 18:44 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    Extrait de Questions à La Une

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      Extrait de Questions à La Une

  • Plus facile pour un couple homosexuel d'adopter en Flandre ?
    Image précédente

    Plus facile pour un couple homosexuel d'adopter en Flandre ?

    AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
    Image suivante
    • Plus facile pour un couple homosexuel d'adopter en Flandre ?

      Plus facile pour un couple homosexuel d'adopter en Flandre ?

    • de Xavier T Homo ou hétéro, un enfant n'est pas un caprice... Ca reste une volonté de transmettre ses connaissances, de transmettre un code de valeurs. Il s'agit pas d'avoir une peluche, c'est pas un caprice. Ces statistiques m'étonnent pas non plus. En Flandre, on voit plus facilement 2 hommes qui se tiennent la main, alors qu'en Wallonie, essayer ça, c'est risquer de se faire envoyer des bouteilles à la tête. Et qques petits rappels... 1) l'homosexualité n'est pas une maladie. C'est donc pas transmissible au gosse. 2) même si 2 papas peut être déstabilisant un temps... Je pense que malgré tout, c'est toujours mieux qu'un orphelinat.

      25-01-2013 08:09 | Répondre

    • de christiane tant que l'enfant est heureux et il sera mieux avec des parents de meme sexe qui l'aimeront que dans un orphelinat ou une famille d'accueil qui le prendrait pour le fric

      24-01-2013 08:24 | Répondre

    • de Tom Bouwt pauvres enfants... à croire qu'il n'y a pas assez d'animaux de compagnie dans cette flandre laissez ces gosses tranquilles...ils ont besoin d'un papa et d'une maman meme s'ils ne sont pas toujours parfaits si vous voulez reproduire par manque d'imagination le simulacre du mariage qu'à cela ne tienne et montre les limites de votre esprit mais PAS un gosse comme peluche

      23-01-2013 18:44 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Pour l'IRM, les risques de délestage cet hiver sont limités

    01 novembre 2014, 07:00

    Il n'y aura sans doute pas de black out énergétique cet hiver. C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude de l'Institut Royal de Météorologie (IRM). En début de semaine prochaine, c'est le retour des températures de saison. Avec elles, les craintes...

  • L'Agence Mondiale Antidopage dit avoir atteint son degré de maturité

    01 novembre 2014, 07:00

    L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a provoqué un rendez-vous avec son histoire en organisant son premier Symposium pour la science et les enquêtes à Istanbul. Une rencontre internationale durant laquelle les experts du sport, des sciences et de la Police...

  • Trois avis d'économistes: l'avenir de l'Europe en noir ou en rose

    31 octobre 2014, 16:30

    Quels sont les principaux risques et les opportunités, pour l’Europe, de sortir de la crise? Nous avons demandé à trois spécialistes de l’économie et des finances de nous livrer à la fois leur scénario catastrophe et la perspective la plus...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Vu sur le web

Dernière Minute