Décès de Maurice Herzog, le premier homme à franchir les 8000 mètres

Maurice Herzog en 2005 à Paris
Maurice Herzog en 2005 à Paris - AFP
Belga News

L'ancien ministre et maire de Chamonix, Maurice Herzog, qui vient de décéder à l'âge de 93 ans, a été le premier homme à avoir gravi, en 1950, un sommet de 8000 mètres dans la chaîne de l'Himalaya, l'Annapurna.

Né le 15 janvier 1919 à Lyon, Maurice Herzog décroche le diplôme de l'Ecole des Hautes études commerciales (HEC) et du Centre de perfectionnement dans l'administration des affaires. Il s'adonne, dès qu'il le peut, à l'alpinisme.

Alors directeur de la société Kléber-Colombes, il devient Haut-commissaire à la Jeunesse et aux sports (1958), député UNR du Rhône en 1962 avant d'être secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux sports, de 1963 à 1966.

Membre du Conseil économique et social de 1966 à 1971, il est ensuite député UDR puis RPR de la Haute-Savoie, de 1967 à 1978, et maire de Chamonix, de 1968 à 1977.

Depuis 1995, il était membre honoraire du Comité international olympique (CIO).

Maurice Herzog a dirigé jusqu'en 1994 plusieurs sociétés, dont la Société du tunnel sous le Mont-Blanc, de 1981 à 1984.

Il était l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l'alpinisme et à l'Annapurna, dont "Annapurna, premier 8000", vendu à une douzaine de millions d'exemplaires et traduit en 40 langues, ce qui en en fait le best-seller absolu dans la littérature de montagne.

Après cette aventure exceptionnelle que fut, le 3 juin 1950, l'ascension victorieuse de l'Annapurna, avec Louis Lachenal, Maurice Herzog avait été amputé des doigts et des orteils. Grand-officier de la légion d'honneur, il vivait entre Neuilly et Chamonix, où il possédait une villa.

Belga


Publicité

L'actualité en images




+ de vidéos