Décès de Maurice Herzog, le premier homme à franchir les 8000 mètres

Maurice Herzog en 2005 à Paris
Maurice Herzog en 2005 à Paris - © AFP

L'ancien ministre et maire de Chamonix, Maurice Herzog, qui vient de décéder à l'âge de 93 ans, a été le premier homme à avoir gravi, en 1950, un sommet de 8000 mètres dans la chaîne de l'Himalaya, l'Annapurna.

Né le 15 janvier 1919 à Lyon, Maurice Herzog décroche le diplôme de l'Ecole des Hautes études commerciales (HEC) et du Centre de perfectionnement dans l'administration des affaires. Il s'adonne, dès qu'il le peut, à l'alpinisme.

Alors directeur de la société Kléber-Colombes, il devient Haut-commissaire à la Jeunesse et aux sports (1958), député UNR du Rhône en 1962 avant d'être secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux sports, de 1963 à 1966.

Membre du Conseil économique et social de 1966 à 1971, il est ensuite député UDR puis RPR de la Haute-Savoie, de 1967 à 1978, et maire de Chamonix, de 1968 à 1977.

Depuis 1995, il était membre honoraire du Comité international olympique (CIO).

Maurice Herzog a dirigé jusqu'en 1994 plusieurs sociétés, dont la Société du tunnel sous le Mont-Blanc, de 1981 à 1984.

Il était l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l'alpinisme et à l'Annapurna, dont "Annapurna, premier 8000", vendu à une douzaine de millions d'exemplaires et traduit en 40 langues, ce qui en en fait le best-seller absolu dans la littérature de montagne.

Après cette aventure exceptionnelle que fut, le 3 juin 1950, l'ascension victorieuse de l'Annapurna, avec Louis Lachenal, Maurice Herzog avait été amputé des doigts et des orteils. Grand-officier de la légion d'honneur, il vivait entre Neuilly et Chamonix, où il possédait une villa.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

L'actualité en images