ASIMO le petit robot: l'humanoïde le plus sophistiqué au monde

ASIMO le petit robot . L'humanoïde le plus sophistiqué au monde
ASIMO le petit robot . L'humanoïde le plus sophistiqué au monde - © Tous droits réservés

ASIMO, le doux nom auquel répond le tout dernier robot humanoïde japonais. Pensé depuis plus de 10 ans par les ingénieurs de la firme HONDA, ce bijou de technologie n'est pas commercialisé. Ses pères espèrent qu'il pourra à l'avenir nous aider à la maison ou à l'hôpital. Il mesure 1,30 mètres et pèse 50 kg. ASIMO est bourré de talents.

Il a tout du robot: bien caréné en matériaux composites blancs, il porte un sac à dos avec tout son système embarqué. Une machine qui nous fait penser sans l’ombre d’ une hésitation à l’homme.

Un délicat bruit de pas, Asimo avance, il marche. Il a la taille d’un australopithèque. Il se déplace plus vite et le voilà qu’il court. Sa vitesse atteint les 9 kms/h. Les ingénieurs ont mené des études approfondies pour percer les secrets de l’homme bipède afin que la machine fonctionne.

Lors de la démonstration, les techniciens ont mis ASIMO sur son 31, la machine a bien été huilée! Asimo saute sur un pied puis l’autre. Un escalier n’a pas de secret pour lui, il grimpe et redescend à reculons. Son intelligence lui permet d’éviter les obstacles, car il est capable d’anticiper la direction dans laquelle une personne va marcher et adopter un autre chemin aussi vite. Il est programmé mais peut s’adapter d’une certaine manière. Il reconnait les visages et les voix de plusieurs personnes et puis Asimo parle en Japonais, en langue des signes et en Anglais.

Le clou de la présentation est le moment où Asimo se met à pousser un charriot, porter un plateau chargé de tasses. Avec ses doigts articulés, le robot est capable de servir un café et le tendre.

Ce robot est le plus avancé de tous, dit le service recherches et développements de HONDA, pensé comme une aide intelligente à l’homme. L’idée serait qu’il travaille en hôpital ou à la maison pour aider des personnes âgées. Il lui manque la mémoire, il n’a que celle que ses programmateurs ont bien voulu lui permettre.

F. Baré

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

L'actualité en images