Anders Breivik devra subir une contre-expertise psychiatrique

Breivik devra subir une contre-expertise psychiatrique
Breivik devra subir une contre-expertise psychiatrique - © Belga
Belga News

La Cour suprême norvégienne a définitivement rejeté mercredi l'appel interjeté par Anders Behring Breivik, l'auteur des attaques qui ont fait 77 morts en Norvège le 22 juillet 2011, contre la décision de le soumettre à une nouvelle expertise psychiatrique.

Plus haute instance judiciaire du pays, la Cour a rejeté l'argument des avocats de Behring Breivik pour qui le tribunal d'Oslo n'était pas habilité à demander de contre-expertise de l'extrémiste de droite avant son procès puisque l'accusation n'en avait pas fait la demande. 
Face au tollé soulevé par une première expertise psychiatrique officielle qui avait conclu l'an dernier que le tueur était psychotique et donc pénalement irresponsable, le tribunal d'Oslo avait ordonné une nouvelle évaluation de Behring Breivik le 13 janvier. 

Ni le Parquet ni la défense n'avaient demandé une telle contre-expertise, d'autant que la décision du tribunal s'appuyait, selon les avocats, sur des avis de spécialistes -divergents de la conclusion officielle- contenus dans des documents en principe couverts par le secret médical. 
Suite à la décision de la Cour suprême, les deux nouveaux experts-psychiatres vont donc pouvoir étudier Behring Breivik qui refuse de coopérer avec eux mais dont la justice a ordonné la mise sous observation quasi-continue pour pouvoir analyser ses faits et gestes en vue de déterminer sa santé mentale.

Belga

L'actualité en images




+ de vidéos