Trois candidats pour le tram de Liège

Trois candidats pour le tram de Liège
Trois candidats pour le tram de Liège - © TEC

Et on reparle du tram à Liège !  La Société régionale wallonne des Transports vient d'officialiser le nom des entreprises candidates au marché. Plus précisément, trois groupes d'entreprises, puisque ces associations momentanées réunissent souvent un constructeur de tram, un entrepreneur et un financier.

Parmi elles, une association entre Alstom et BAM-Galere. Les deux entreprises avait remporté le précédent marché, en 2014, sous le nom de Mobiliège. Mais, on le sait, Eurostat, le gendarme comptable de l'Europe, avait recalé le plan financier du tram; ce qui avait obligé la Région wallonne à annuler le marché et à relancer la procédure. Les lauréats malheureux se relancent donc dans l'aventure.

D'autres candidats déjà connus

Alstom et Bam-Galere ne sont donc pas seuls. A leur côtés, on retrouve d'autres candidats évincés du premier marché. C'est le cas du groupe français Vinci, associé cette fois-ci, non plus au canadien Bombardier mais au tchèque Skoda. Skoda a été à la manoeuvre pour les trams de Riga (Lettonie), de Prague (Tchequie)  ou de Konya (Turquie).
Autre candidat connu : l'espagnol CAF, lui aussi candidat à Liège lors du précédent marché, associé à l'entrepreneur Colas et au financier français Meridiam.

Objectif : 2021

C'est encore un peu tôt pour dire que le tram est sur les rails. C'est le début de la procédure. La SRWT va examiner les candidatures et confiera alors un cahier des charges à ceux qu'elle validera. Cela devrait être au début 2017. Il faudra ensuite désigner le lauréat, faire approuver le montage financier par l'Europe et enfin se lancer dans la construction. L'objectif reste, pour l'instant, un tram qui roule en 2021.

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir