Liège: deux plongeurs industriels sanctionnés pour faux et usage de faux

Liège: deux plongeurs industriels sanctionnés pour faux et usage de faux (photo: Palais de Justice de Liège)
Liège: deux plongeurs industriels sanctionnés pour faux et usage de faux (photo: Palais de Justice de Liège) - © RTBF

Deux plongeurs industriels âgés de 45 ans ont été reconnus coupables par le tribunal correctionnel de Liège d'avoir commis des préventions de faux et usage de faux dans le cadre de l'obtention d'un brevet de qualification au travail.

Ces deux prévenus qualifiés pour effectuer des travaux subaquatiques délicats ont par contre bénéficié de la suspension du prononcé.

Les deux prévenus étaient des plongeurs très qualifiés qui travaillaient pour le compte d'une société sous-traitante de la centrale nucléaire de Tihange. Ils réalisaient depuis de nombreuses années des travaux sous-marins délicats qui demandaient une grande qualification.

La réglementation ayant évolué, il leur était devenu nécessaire, malgré leur expérience pointue, d'obtenir un brevet d'opérateur de travaux. Ils avaient suivi une formation spécifique dispensée par l'IFAPME. Pour des raisons diverses, ils n'avaient pas présenté leur travail de fin d'étude et obtenu le certificat officiel. Il s'agissait selon eux d'une formalité qu'ils avaient contournée en réalisant de faux certificats de réussite et les utilisant depuis 2005.

Les faits avaient été dénoncés par une "source policière" et avaient été pris très au sérieux dans le cadre du climat d'insécurité et de la protection des sites sensibles comme les centrales nucléaires. L'accès à la zone sécurisée de la centrale avait ensuite été refusé à ces plongeurs.

En aveux sur les faits, les prévenus risquaient des peines de travail. Mais le tribunal leur a accordé la suspension du prononcé en leur reconnaissant des circonstances atténuantes.

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir