Les opposants au projet Médiaciné s'organisent

Les opposants au projet Médiaciné s'organisent
2 images
Les opposants au projet Médiaciné s'organisent - © Tous droits réservés

Faut-il vraiment dix nouvelles salles de cinéma, à Liège ? L'enquête publique a commencé, suite à la demande de permis des promoteurs du projet Médiaciné. Pour les opposants, c'est "le multiplexe de trop", et un appel à la mobilisation citoyenne vient d'être lancé.

La fronde est menée par deux associations, les Grignoux, qui exploitent le Sauvenière et le Churchill, et le mouvement Urbagora. C'est que les critiques sont à double détente, économique et urbanistique.

"C'est un outil culturel recroquevillé sur lui-même" selon Baptiste Boulier, d'Urbagora, "il tourne le dos au quartier, il s'ouvre sur la galerie des commerces, point. Il prévoit d'amener 80% des spectateurs en voitures, alors que les abords de Médicacité sont déjà saturé du point de vue de la mobilité. Notre opposition n'est pas une opposition de principe à des cinémas en rive droite, mais pas ce cinémas-là...."

Pour Pierre Heldenbergh, des Grignoux, "les promoteurs de Médiaciné tablent sur une fréquentation de 650.000 personnes par an; ce n'est guère crédible: ça représente 16% de nouveaux cinéphiles, sortis de nulle part, alors que les dernières années montrent plutôt une stagnation des entrées, dans l'agglomération liégeoise. Il serait plus raisonnable de penser que ce futur multiplexe va prendre de l'assistance, d'une part au Sauvenière -et nous le craignons- et d'autre part et peut-être surtout au Palace, du groupe Kinépolis. Qui envisage très clairement de fermer, si des concurrents débarquent. Ce serait une petite catastrophe pour l'hyper-centre...." Et de pointer les incohérences des pouvoirs publics, qui semblent favorables au projet Médiaciné, alors que, depuis quelques temps, c'est précisément en "cœur de ville" que les équipements culturels, théâtre, salles de concerts, ont été redéployés.

D'où cette campagne de sensibilisations, avec affiches, badges, et même sets de table pour les brasseries et restaurants des alentours, pour inviter les liégeois à se manifester, et à écrire à l'administration communale.

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir