L'ONSS contrôle les festivals, 80 aidants des Francofolies sont convoqués

Près de 80 travailleurs des Francofolies ont été convoqués par l'ONSS
Près de 80 travailleurs des Francofolies ont été convoqués par l'ONSS - © Francofolies

Pas toujours simple la vie d'organisateur de festival. Celle des personnes qui y travaillent quelques jours contre rémunération non plus. L'ONSS, l'Office national de la Sécurité sociale effectue régulièrement des contrôles et en ce moment, ce sont les Francofolies de Spa qui font l'objet d'un examen approfondi. Plusieurs dizaines de personnes ont été convoquées par l'ONSS pour être entendue sur la fonction qu'elles ont rempli durant les dernières éditions.

Une convention plutôt qu'un contrat de travail

Des contrôles de l'ONSS auprès des organisateurs de festivals, c'est plutôt habituel. Celui qui touche en ce moment Belgomania, l'organisateur des Francofolies de Spa, semble plus approfondi. Près de 80 personnes ont été convoquées par l'ONSS. Certaines ont déjà été auditionnées. Il leur a notamment été demandé en quoi consistait exactement leur travail. Des personnes qui ne sont pas des bénévoles mais qui travaillent juste quelques jours via une convention avec Belgomania. Une convention et pas un contrat de travail.

Divergence de vue entre les organisateurs et l'ONSS

Et c'est là qu'il y a divergence de vue entre les organisateurs et l'ONSS, comme le confirme Charles Gardier, administrateur de l'asbl : " Nous avons effectivement un contrôle de l’ONSS, qui porte sur plusieurs années et qui concerne une petite centaine de personnes. Ce sont des gens qui font des petits travaux tout à fait ponctuels, que nous avons conventionné et pour lesquels l’ONSS s’interroge quant à l’idée de les considérer comme des salariés en réalité. Nous essayons évidemment de travailler de la façon la plus transparente possible. Bon, maintenant ce contrôle arrive, nous y faisons face et nous essayons de répondre et de notre bonne foi, et de notre bon droit. Ça ne porte pas sur des sommes importantes mais il est vrai qu’à l’heure actuelle, les activités culturelles sont à flux tendus donc ces sommes peuvent être importantes dans un contexte difficile ".

Du côté de l'ONSS, on précise que l'objet de ce type de contrôle est de vérifier si les déclarations de l'employeur correspondent bien à la réalité et si les règles relatives au statut sous lequel elles sont employés sont bien respectées.

Du côté de Belgomania, on joue la transparence mais un avocat a quand même été chargé de suivre le dossier. D'autres festivals confirment faire régulièrement l'objet de contrôles, lesquels ne sont pas sans incidences financières en fonction de l'appréciation des contrôleurs.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir