Confiner volaille et oiseaux, c'est fini pour les particuliers

Confiner volaille et oiseaux, c'est fini pour les particuliers
Confiner volaille et oiseaux, c'est fini pour les particuliers - © Tous droits réservés

Les particuliers qui détiennent des oiseaux ou de la volaille sont soulagés: le ministre de l'agriculture a annoncé la fin des mesures de confinement.

On craignait le pire en février lorsque trois cas de grippe aviaire ont été constatés en Flandre, mais finalement, la Belgique a plutôt été épargnée par la maladie. Dès cette semaine, les particuliers vont donc pouvoir relâcher la bride des mesures de confinement.

Pour les colombophiles comme Francine Lageot, la levée du confinement tombe à point à la veille du début des concours de pigeons: "C'est une très très bonne nouvelle bien sûr. Pour moi, et pour tous les colombophiles, parce qu'ils attendent vraiment avec impatience de pouvoir commencer à entraîner leurs pigeons et commencer tous les concours colombophiles de cette saison".

A Herstal, c'est symboliquement que le ministre Willy Borsus a remis en liberté un pigeon chez une colombophile. La levée du confinement concerne aussi les amateurs détenteurs de volailles: "Dorénavant, il n'y a plus d'obligation de confinement. On doit seulement continuer à nourrir et à abreuver à l'intérieur. On espère pour les détenteurs professionnels de volaille pouvoir début avril franchir une étape supplémentaire qui alors répondrait complètement à la situation".

Enfin, concernant les oiseaux coureurs comme les autruches ou les émeus, ils peuvent aussi désormais sortir. Par contre, la chasse avec les rapaces reste, elle, interdite.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir