Campagne hygiène des mains: un scanner "detecteur de microbes"

Campagne hygiène des mains: un scanner "detecteur de microbes"
Campagne hygiène des mains: un scanner "detecteur de microbes" - © Tous droits réservés

Dans le cadre de la campagne nationale pour l'hygiène des mains, le CHU de Liège se mobilise une fois de plus pour sensibiliser son personnel aux bonnes règles d'usage en la matière et cela afin de limiter la propagation des infections.

Un moyen très efficace de lutte contre les bactéries 

Si le personnel soignant d'un hôpital est particulièrement concerné par cette problématique, cette campagne 2017 veut aussi impliquer le patient, le visiteur et de manière générale, le grand public: "Nous pouvons tous transmettre des germes et il  n'est jamais inutile de rappeler l'importance de certains comportements,  en apparence basiques" précise Axelle Dumazy, infirmière hygiéniste au CHU de Liège, sur le site d'Esneux. "Il est évidement vivement conseillé de se laver les mains après s'être rendu aux toilettes, avant de manger ou pendant que l'on prépare le repas ou encore après s'être mouché le nez..."

Au sein de l'hôpital, personnel soignant, patients et visiteurs sont invités à se frictionner régulièrement les mains avec la Solution Hydro-Alcoolique (SHA). Depuis 2003, tous les services de tous les sites du CHU de Liège ainsi que les chambres sont équipés de petits réservoirs de SHA et sont donc à disposition de tous. La SHA est un moyen très efficace de lutte contre les bactéries et micro-organismes. Elle supprime jusqu'à 99% des germes présents.

Comment ça marche?

C'est ce que prouve une nouvelle machine, qui peut être testée actuellement à l'occasion de cette campagne, un scanner "détecteur de microbes" dont Jonathan Alfageme Gonzales, infirmier hygiéniste explique le fonctionnement: " A la Solution Hydro-Alcoolique est ajoutée une substance appelée fluorescéine qui permet d'évaluer le degré de désinfection des mains. On effectue deux pressions sur le flacon contenant la SHA et on se frictionne les mains, sur la paume, sur la partie supérieure, entre les doigts, on oublie pas les pouces ainsi que les espaces interdigitaux. On passe ensuite les mains dans l'appareil qui va scanner celles-ci l'une après l'autre et évaluer le pourcentage de la surface cutanée sur laquelle il y a de la fluorescéine. Si l'écran affiche des mains de couleurs vertes, cela signifie que la désinfection est optimale. La couleur rouge indique la subsistance de germes et de microbes".

Coût de ce scanner: 7 800 euros. Le CHU de Liège en sera prochainement doté de manière permanente.

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir