Appel au boycott du sacrifice pour l'Aïd: les ventes d'agneaux s'effondrent

Appel au boycott du sacrifice pour l'Aïd: les ventes d'agneaux s'effondrent
2 images
Appel au boycott du sacrifice pour l'Aïd: les ventes d'agneaux s'effondrent - © Elevage du Bolland

Dans quinze jours, les musulmans vont célébrer l'Aïd El Kebir, mais les éleveurs de moutons, eux, ne sont pas à la fête. Cette année, un appel au boycott du sacrifice a été lancé dans les mosquées. Et le mot d'ordre est bien suivi. Du coup, les ventes se sont écroulées.

Les autorités musulmanes ont voulu protester contre les restrictions, et surtout contre le manque d'infrastructure pour les abattages rituels. Dans les mosquées, les fidèles ont été encouragés à ne pas sacrifier d'animal, mais à offrir une somme équivalente à des mouvements caritatifs.

L'appel est apparemment entendu. A l'élevage du Bolland, en région liégeoise, le nombre de bêtes réservées a chuté de 90%. David Jacqmin, producteur: "Pour nous, c'est un moment important parce qu'on a pris l'habitude de répondre à la demande des musulmans en leur proposant des agneaux qui arrivent à poids optimal pour eux à l'arrière-saison. C'est une clientèle qui souhaite des moutons un peu plus lourds que la filière traditionnelle qui, elle, aime bien avoir des agneaux entre 15 et 20 kilos de carcasse. La clientèle musulmane aime bien quand on s'approche des 30 kilos. Donc on les nourrit non seulement un peu plus longtemps mais on les garde un peu plus longtemps. Personnellement, je leur vends souvent une vingtaine d'agneaux. Cette année, à 15 jours de la fête musulmane, il m'en reste encore une quinzaine à vendre".

Dix mille têtes seraient en surnombre dans le pays. Et difficiles à vendre. Les prix vont s'effondrer. Et dans l'immédiat, dans les supérettes ethniques et magasins méditerranéens, deux associations sans but lucratif, dont une lancée en région liégeoise, s'activent à récolter les dons. Pas encore de chiffres, mais une forte hausse est attendue. Être "partenaire de la bonté", ça ne demande que quelques clics: il est possible de choisir la somme, et même les destinataires: Palestiniens, Syriens, Togolais, et même Cubains.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir