Montignies-sur-Roc: comme beaucoup, Ingrid et Patrick vont devoir augmenter le prix de leur beurre

Ingrid a une clientèle fidèle et nombre d'entre eux sont prêts à payer plus cher le beurre pour garder la qualité du produit.
Ingrid a une clientèle fidèle et nombre d'entre eux sont prêts à payer plus cher le beurre pour garder la qualité du produit. - © Charlotte Legrand

Le beurre retrouve du succès dans le grand public et comme la production a diminué ces derniers temps cela suscite discussions et débats au sein du monde agricole sur son prix. L’occasion d’aller voir si la loi de l’offre et la demande avait déjà fait son œuvre en poussant la porte de la ferme Pype à Montignies-sur-Roc dans les Honnelles.

Ingrid et Patrick Pype sont  de petits producteurs qui vendent leurs produits directement aux consommateurs, mais  le prix du beurre, non ils n'ont pas encore osé y toucher "aujourd’hui on ne sait pas si le phénomène va durer mais on constate qu’il est déjà plus long que prévu" constate Patrick Pype.

"On ne peut pas jouer au yo-yo avec les prix"

Le couple veut cependant rester prudent pour ne pas en venir à jouer au yoyo avec les prix, une pratique très mal perçue par la clientèle. Hélas pour eux, un autre paramètre est entré en jeu, le cours du lait écrémé "Notre laiterie nous a prévenus, indique Ingrid, que, pour le mois de juillet, le cours du lait écrémé va chuter".  Et ça, c'est bien sûr une mauvaise nouvelle pour les petits producteurs.

Cette perte de revenu annoncée, il faudra en effet bien la compenser. Sans doute en augmentant le prix du beurre, cet été. "on va donc sans doute entre producteurs décider de faire fluctuer modérément nos prix, poursuit Ingrid, parce qu’il y a tout de même l’ensemble de nos coûts de production qui sont là, que ce soit les analyses, le travail, tout ce qui est étiquetage, nous devons bien répercuter cela d’une manière ou d’une autre sur notre prix".

La clientèle souhaite garder la qualité

Cette augmentation annoncée va-t-elle détourner le consommateur de son paquet de beurre. Pas sûr. Au magasin de Montignies-sur-roc, les produits laitiers attirent une clientèle fidèle, prête à payer un peu plus cher son beurre pour une raison bien simple "On trouve ici ce qu’on ne trouve pas dans le commerce et moi je suis prêt à payer un peu plus pour garder de la qualité" précise ce client au sortir de la ferme. Un avis qui semble être partagé par de nombreux consommateurs adeptes du circuit-court.

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir