Namur: un établissement pour enfants sourds et malentendants enfin reconnu

Dans la classe, l'institutrice se fait toujours aidée par un autre professeur usant de la langue des signes.
Dans la classe, l'institutrice se fait toujours aidée par un autre professeur usant de la langue des signes. - © RTBF

Les vacances synonymes de bonne nouvelle pour un établissement scolaire namurois : l'école Sainte-Marie voit son enseignement pour les enfants sourds et malentendants enfin reconnu jusqu'à la fin des humanités.

L'enseignement bilingue "français-langue des signes" est une pédagogie unique en Belgique. Jusqu'à présent, les cours en immersion en langue des signes étaient financés de la maternelle jusqu'à la fin de la deuxième secondaire, mais pas plus loin. La Fédération Wallonie-Bruxelles vient de signer un décret de reconnaissance pour l'ensemble des humanités.

Une excellente nouvelle pour Claire De Halleux, de l'asbl "école et surdité" qui se bat depuis des années pour cette reconnaissance.

"Je suis très, très contente parce que c’est vraiment l’aboutissement de tout un travail de nombreuses années. C’est la reconnaissance d’un enseignement et surtout du droit à un enseignement pour les enfants sourds à la hauteur de leur potentiel de départ, qui est totalement intact à côté du fait qu’ils sont sourds. Ils sont comme les autres avec la même capacité à apprendre. Et cette reconnaissance, ce décret, reconnaît cela. Et en ça, c’est une excellente nouvelle."

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir