La Flandre aussi a son "publi-scandale"

La Flandre aussi a son "publi-scandale"
La Flandre aussi a son "publi-scandale" - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Les échevins gantois Tom Balthazar (sp.a) et Christophe Peeters (Open Vld) sont liés à un holding semi-public, la sa Publipart, qui octroie des primes conséquentes et investit dans des armes chimiques, rapporte samedi Het Laatste Nieuws.

Publipart est une filiale de l'intercommunale PubliLec, dont la ville de Gand détient 12%. Echevin gantois des Finances, Christophe Peeters représente la ville au sein du conseil d'administration. Le candidat bourgmestre Tom Balthazar y disposait également d'un siège auquel il a renoncé en janvier, après 9 ans passés au sein de Publipart.

Cette dernière investit dans des fonds d'actions et dispose de participations dans d'autres intercommunales. Elle rémunère 17 administrateurs pour un montant total de 350 000 euros brut. Parmi ceux-ci figure notamment l'ancien chef de cabinet du bourgmestre de Gand, Daniël Termont (sp.a).

Dans ce contexte, l'opposition demande le démantèlement de Publipart et la transparence totale sur ce dossier.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir